“Je suis mort avec elle” : la “souffrance emmagasinée” de Roberto Alagna après le décès de sa femme

Célébrités

April 12, 2019 17:01 By Fabiosa

Roberto Alagna qui triomphe aujourd’hui sur les scènes parisiennes est l’un des ténors les plus connus du monde.

À LIRE AUSSI: La fille de Jean Rochefort se souvient comment son papa lui a annoncé sa maladie

Mais sa vie n’a pas toujours été un cadeau… La star de l'opéra a en effet vécu la disparition de sa femme Florence. Récemment, dans son interview pour M, le magazine du Monde Roberto à accepter de revenir sur cette période douloureuse de sa vie.

Alors qu’il se trouvait au sommet de sa gloire, Roberto a fait connaissance de sa future femme qui était vendeuse de fourrure. Comme le rapporte la magazine, “il lui a chanté une chanson, elle est tombée en pâmoison, elle a quitté son mari pour l'épouser”.

À LIRE AUSSI: Costa Gavras dément son propre décès, après "une blague de mauvais goût"

Plus tard, le couple a accueilli leur enfant, une fille Ornella. “Tout allait parfaitement dans ma vie", se souvient le chanteur. Mais l'événement tragique allait changer sa vie à jamais :

On était heureux, ma carrière explosait. On venait d'avoir une petite fille, on avait acheté une maison. J'étais au volant d'une nouvelle voiture et j'avais l'impression de voler. Nous étions en vacances en Sicile, Florence a eu mal à la tête. On lui a diagnostiqué une tumeur au cerveau, elle est morte quinze mois plus tard.

La "souffrance emmagasinée"

Depuis 2015, Roberto partage la vie de la polonaise Aleksandra Kurzak. Il y a 5 ans, le couple a eu la petite Malena. Cependant, le chanteur ne s’est pas remis du décès de sa première femme :

C'était une fille incroyable, une Bretonne solide, courageuse, qui respirait la santé. Je suis mort avec elle, je ne suis plus le même depuis. (...) Avec toute cette souffrance emmagasinée, je n'ai plus jamais dormi, j'ai passé des années à craindre pour la vie de ma fille. Aujourd'hui encore, dès qu'un bonheur devient trop intense, je freine.

Aujourd'hui, Roberto peut sûrement compter sur l’amour et le soutien de sa famille qui lui donne envie de vivre, n'est-ce pas ?

À LIRE AUSSI: Mouss Diouf : sa veuve Sandrine lui demeure toujours fidèle 6 ans après sa mort