FAMILLE & ENFANTS

Accueil familial des seniors : pour éviter les EHPAD, une solution alternative et plus humaine

December 7, 2018 16:49

Après des dizaines d'années de travail, voilà que nos proches bien-aimés se retrouvent en retraite et veulent passer le reste de leur vie dans des conditions décentes, dans le confort et la paix. Mais le manque de temps ou l'impossibilité de les prendre en charge nous pousse à les placer dans des établissements pour personnes âgées.

Même si parfois les familles culpabilisent pour avoir placé ses proches aînés dans des maisons de retraite, cette pratique est bien courante en France et en Europe en général.

Pourtant, en France, la situation dans les établissements d'hébergement pour les personnes âgées dépendantes (les EHPAD) devient de plus en plus inquiétante. On entend les témoignages des familles qui confirment les conditions catastrophiques dans lesquelles leurs proches sont obligés de vivre, ainsi que la façon irrespectueuse de les traiter dans certains cas.

Les EHPAD sont-ils en crise ?

Apparemment, les EHPAD, considérés comme une dernière demeure pour les personnes âgées dépendantes, ne sont plus un endroit sûr. Selon les statistiques, 70 % des établissements pour les seniors sont des EHPAD. Aujourd’hui, leurs équipes sont en sous-effectif : en moyenne pour 6 soignants il y a 10 pensionnaires. Le manque de moyens, de personnel et de temps conduit souvent à la maltraitance envers les seniors. Le pire, c’est que dans certains cas, cela finit par la mort prématurée des résidents.

Mais y a-t-il une autre solution pour que les seniors se sentent en sécurité ?

À LIRE AUSSI: Les personnes âgées peuvent rarement se défendre. Il faut pouvoir reconnaître les signes de maltraitance et agir

Une alternative plus humaine aux maisons de retraite

Aujourd’hui, certaines familles (on en trouve 10 000 en France) ont décidé de prendre en charge les personnes âgées qui n’ont pas supporté la vie en EHPAD. Cette nouvelle façon de vie est un mélange entre la colocation et la maison de retraite. Dans une ambiance conviviale, les accueillants prennent soin des aînés. Ici, la “maison” remplace le “mouroir”, le mot par lequel les résidents des EHPAD qualifient souvent les établissements.

À LIRE AUSSI: Comprendre les causes de la maltraitance à l'égard des seniors peut certainement nous aider à la prévenir

Cette solution encore peu répandue en France a de nombreux avantages, selon la cofondatrice de CetteFamille, l’entreprise spécialisée en recherche des familles d’accueil. Premièrement, les seniors, accueillis au sein d’une famille, se sentent en sécurité.

France 3 Occitanie / YouTube

Ils ont leur propre chambre et parfois ont le droit d'emménager avec leur animal de compagnie. Autre chose, et ce n’est pas la moins importante, c’est le prix qui s'élève à 750 euros et peut varier selon les besoins des personnes âgées, mais il est nettement moins élevé par rapport à un établissement spécialisé.

France 3 Occitanie / YouTube

Qui sait, peut-être que cette nouvelle pratique d’accueil pourrait faciliter le travail des aides-soignants débordés par les tâches quotidiennes et le nombre des résidents pris en charge.

Comment faire pour éviter la maltraitance de vos proches ?

En espérant que la situation va s'améliorer, voici quand même quelques recommandations qui peuvent vous aider à empêcher la maltraitance dans les maisons de retraite.

  • Rencontrez le personnel qui prend soin de votre proche. Essayez de vous impliquer dans la prise en charge.
  • Vérifiez si l'établissement a déjà eu des problèmes de ce genre : plaintes, casiers judiciaires, etc.
  • Renseignez-vous sur la qualité du travail des employés et leur approche en communication.
  • Lisez attentivement tous les documents que vous êtes censé signer pour éliminer toute chance de violations.
  • Du côté des finances, cela est facile à sécuriser avec des documents comme la procuration, le testament de vie, etc.

Il faut dire que cette nouvelle solution nous semble pragmatique. Si vous aviez le choix entre un EHPAD et une famille d'accueil, qu'est-ce que vous auriez choisi ?

À LIRE AUSSI: Comment prévenir la maltraitance infantile ? 10 recommandations essentielles que tout le monde peut suivre