Un baiser innocent lui coûte la vie. Il y a des choses que vous devriez savoir au sujet des allergies alimentaires

Santé et bien-être

July 11, 2019 06:52 By Fabiosa

La vie est imprévisible. Cela peut sembler effrayant et triste, mais malheureusement elle peut s'arrêter à tout moment.

Une Canadienne a parlé ouvertement de la perte de sa fille. Le baiser que lui fit son petit ami pour lui souhaiter une bonne nuit se révéla être son dernier....

Lucky Business / Shutterstock.com

Myriam Ducre-Lemay, 20 ans, est restée chez son petit ami après une fête chez lui. Avant d'aller se coucher, le jeune homme a mangé un sandwich au beurre de cacahuètes, puis il est entré dans la chambre pour embrasser sa petite amie et lui souhaiter bonne nuit. Comme le jeune couple n'en était qu'au début de leur relation, il ne savait pas que Myriam souffrait d'une grave allergie aux arachides, qui mettait sa vie en danger.

Evgeniy pavlovski / Shutterstock.com

Quand les amoureux ont réalisé que Myriam faisait un choc anaphylactique, ils ont appelé le 911. L'ambulance est arrivée en quelques minutes, mais n'a malheureusement pas pu sauver la jeune femme. De plus, Myriam n'avait pas son ÉpiPen sur elle cette nuit-là, un médicament d'urgence pour les personnes souffrant d'allergies graves. Quelques années plus tard, la mère de Myriam a décidé de raconter cette histoire afin de sensibiliser les gens au fait que même un baiser innocent peut mener à une tragédie.

onair / Shutterstock.com

La Dr. Christine McCusker de L'Hôpital de Montréal pour enfants dit que des traces d'allergènes peuvent rester dans la salive d'une personne jusqu'à 4 heures !

Statistiques

Fortyforks / Shutterstock.com

Jusqu'à 5 % de la population américaine a souffert d'anaphylaxie. Le taux de mortalité dû au choc anaphylactique chez les personnes souffrant d'allergies alimentaires est de 1% et 0,6% des américains souffrent d'une allergie aux arachides.

Que faire ?

LightField Studios / Shutterstock.com

Si une personne autour de vous fait un choc anaphylactique, agissez rapidement mais de façon ordonnée, sans paniquer :

  • Appelez une ambulance.
  • Vérifiez si la victime a un ÉpiPen et faites lui l'injection.
  • Essayez de calmer la personne en question autant que possible.
  • Couvrez-la à l'aide d'une couverture.
  • Retournez la personne sur le côté en cas de saignement ou de vomissement.
  • Assurez-vous que les vêtements de la personne n'obstruent pas sa respiration.

Plus tôt le patient reçoit une dose d'épinéphrine, mieux c'est. En attendant l'ambulance, vous pouvez donner à la personne atteinte une pilule antihistaminique ou des gouttes sous la langue, ainsi que l'injection mentionnée.

La mère de Myriam encourage toutes les personnes allergiques à porter un bracelet Medic Alert. Cette étiquette permettra aux autres de savoir que le porteur est allergique et, si nécessaire, de réagir plus rapidement.


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.