FAMILLE & ENFANTS

Une maman a pu reprendre sa fille dans ses bras 17 ans après l'avoir donnée à l'adoption

February 19, 2019 17:24

La majorité des femmes pensent que le fait d’être enceinte est un cadeau merveilleux. Pourtant, certaines ne sont tout simplement pas prêtes pour la maternité, que ce soit moralement ou financièrement. Alors elles font un choix : certaines donnent l'enfant à l'adoption, certaines se font avorter, d’autres élèvent l'enfant toute seule, et puis, il y a celles qui laissent faire le destin.

fizkes / Shutterstock.com

Aujourd'hui âgée de 38 ans, Gina Crotts est une blogueuse, une écrivaine, une militante sociale très connue et elle est à la tête de l’association à but non lucratif, Birth Mother Baskets, qui offre un soutien psychologique aux femmes qui se retrouvent dans la même situation qu’elle a vécue.

À LIRE AUSSI: Pour le meilleur et pour le pire : La bouleversante aventure en photos d'un couple d’amoureux nous donne une leçon de vie

Cette jeune femme est devenue mère à l'âge de 19 ans. Elle n'avait ni mari ni partenaire, aucune source de revenu permanente et aucune possibilité d'élever son enfant de manière autonome. Cependant, contrairement à de nombreuses adolescentes, Gina a décidé de donner la vie à sa fille et de s’assurer qu’elle serait protégée et qu’elle recevrait l’attention et l’amour dont elle aurait besoin : Gina Crotts a alors donné sa fille pour qu’elle se fasse adopter.

La petite Kalyn a rapidement trouvé une nouvelle famille. Ses parents adoptifs sont restés en contact avec Gina, lui ont envoyé des photos de sa fille et lui ont raconté son parcours de vie. La mère biologique a non seulement soigneusement gardé tout ce qui concernait sa première fille, mais elle lui a également parlé de ses trois autres enfants. La famille fêtait même ses anniversaires alors que la petite n’était pas auprès d’eux.

Gina Crotts pensait que sa fille ne voudrait pas la connaître ni même la rencontrer. Cependant, Kalyn a vraiment compris que sa propre mère n’était pas capable de l’élever toute seule. Elle a donc retrouvé la famille de Gina et elle était prête à parler avec eux.

À LIRE AUSSI: Une maman scandalisée : l’hôtesse de l’air lui a dit que son bébé "n'a pas le droit" de pleurer en classe affaires

Ces dernières années, le travail de Gina avait essentiellement pour but d’aider les enfants abandonnés pour l'adoption. Elle a aussi encouragé les futures mères à opter pour donner la vie plutôt que pour l'avortement. D’ailleurs elle écrit ses mémoires et elle y parle de sa propre expérience.

La décision de donner son enfant à l’adoption n’a pas été facile, surtout après avoir passé plusieurs jours avec le bébé. Gina lui a chanté des berceuses et elle l’a aussi serrée dans ses bras autant qu’elle le pouvait, car elle savait qu’elle n’aurait aucune chance de le faire à l’avenir. Cette expérience l'a également aidée à devenir la mère qu'elle est aujourd’hui pour ses trois autres enfants.

Une grossesse non planifiée oblige une femme à faire un choix : mettre fin à sa grossesse, garder l'enfant ou donner son enfant pour qu’il se fasse adopté.

DenisNata / Shutterstock.com

Seules les femmes qui veulent donner à leurs enfants une chance d’avoir une vie heureuse font ce dernier choix. Les convictions religieuses ou morales, ou la crainte de conséquences futures (en particulier de problèmes de santé) sont les principales raisons qui peuvent dissuader une femme d'avorter.

SAYAN MOONGKLANG / Shutterstock.com

De plus, une maman peut décider de donner son bébé à l’adoption à tout moment pendant sa grossesse. Tandis qu’après un avortement, ce n’est plus envisageable. En outre, elle peut aussi décider si elle souhaite ou non participer à la vie future de son enfant.

Narong Jongsirikul / Shutterstock.com

Même si elles ne se sont rencontrées que 17 ans après leur séparation, Gina et Kalyn ont beaucoup à se dire. En effet, l’adolescente a probablement de nombreuses questions à poser à sa mère biologique, mais nous espérons que les femmes se comprendront. Qu'en pensez-vous ? Quelle décision est la bonne : donner à un enfant une chance de vivre, mais l’abandonner immédiatement après ou arrêter sa vie avant même qu’elle n’ait commencée ? Partagez votre opinion dans les commentaires.

À LIRE AUSSI: Cette mère en phase terminale a un seul souhait : une 'jolie pierre tombale' où son fils de 6 ans pourra venir