Nouveau-né miraculé : un bébé revient à la vie alors que les médecins étaient sur le point d'abandonner

Famille & Enfants

October 17, 2018 10:29 By Fabiosa

De la même façon que l'amour d'une mère pour son enfant est sans limites, sa douleur l'est aussi. Lorsqu'elle perd son enfant, c'est comme un poignard qu'on lui plante dans le cœur. Et c'est aussi ce qu'elle ressent lorsqu'elle doit affronter la possibilité du décès de son enfant.

Juan Daniel C. Rodriguez / Facebook

À LIRE AUSSI: Elle décide de faire don des organes de son fils décédé. Le lendemain, il est miraculeusement revenu à la vie

Telle a été la douleur de Charlotte Richards, 24 ans, lorsque sa petite fille nouveau-née a cessé de respirer pendant les 23 premières minutes de sa vie. L'expérience fut terrible pour la jeune mère, alors qu'une équipe de médecins et d'infirmières se battait pour sauver son bébé Beatrix.

La petite fille n'arrivait plus à respirer et après 20 minutes d'efforts l'équipe médicale était prête à abandonner. Heureusement, un médecin empathique qui s'est avéré être un consultant les a exhortés à continuer. Selon lui, Beatrix lui a rappelé sa propre fille.

Après quelques minutes de nouvelles tentatives l'espoir du médecin s'est avéré payant lorsqu'enfin la petite nouveu-née a toussé et craché et est revenue à la vie.

Juan Daniel C. Rodriguez / Facebook

À LIRE AUSSI: "J'attendais que mon bébé pleure" : mort pendant 8 minutes après sa naissance, il est miraculeusement revenu à la vie

L'enfant a souffert d'une hémorragie placentaire qui a entraîné une asphyxie périnatale, un état dans lequel les nouveau-nés sont privés d'oxygène. Cela cause souvent des lésions cérébrales ou la mort.

Après la réanimation de Beatrix, elle a été transportée d'urgence à l'unité de soins intensifs pour une surveillance accrue. Mme Richards et son mari de 39 ans, Lloyd Richards, ont donc dû attendre patiemment pour tenir leur précieuse petite fille dans leur bras.

En raison de la fragilité de Beatrix, ses parents n'ont eu droit qu'à 10 minutes avec elle. C'était un moment émouvant lorsque la mère désespérée a pu enfin serrer sa fille dans ses bras et en pleurant l'a couverte de baisers.

On a conseillé au couple de prendre des photos avec elle au cas où l'enfant ne s'en sortirait pas.

La lutte de Beatrix pour sa survie n'était pas terminée. Ce soir-là, elle a été transférée au St Thomas's Hospital, à Londres, où elle a été prise en charge par des spécialistes. Le bébé a été enveloppé dans une couverture réfrigérante pendant 72 heures.

Celle-ci a fait circuler de l'eau autour du petit corps et a fait baisser la température corporelle, réduisant ainsi le risque de lésions cérébrales.

Quatre jours après sa naissance, Beatrix répondait au traitement et pouvait finalement être câlinée plus longtemps par ses parents.

Juan Daniel C. Rodriguez / Facebook

Une IRM a révélé qu'elle n'avait subi aucun des dommages cérébraux redoutés. Quelle victoire  pour la famille ! Quelques jours plus tard, les heureux parents étaient ravis d'avoir pu rentrer, avec leur petit paquet de bonheur, à leur domicile de Bishop Stortford Hertfordshire.

Comme l'affirmait sa mère, Beatrix est une battante. Elle a gravi la montagne, déchiré le manteau funeste des ténèbres, combattu la mort et en est ressortie victorieuse !

À LIRE AUSSI: La première rencontre entre une mère et son bébé né 10 semaines trop tôt