VIE QUOTIDIENNE

Les images virales d'un père et de son fils en train de pratiquer le peau à peau avec des jumeaux prématurés

November 2, 2018 16:48

Les experts médicaux encouragent aujourd'hui fortement le contact peau à peau entre le bébé nouveau-né et ses parents, non seulement pour favoriser le lien entre les deux êtres, mais également dans le but d'améliorer la santé du bébé. En revanche, qu'arrive-t-il lorsque la mère n'est pas capable de le faire ? L'histoire qui suit est celle d'un père qui s'est dévoué pour le bien de sa famille. 

Dans un message initialement partagé sur Forældre og Fødsel, un groupe de défense de la famille danoise, et plus tard traduit en anglais par le groupe Facebook NINO Birthy, on peut voir un homme et son fils tenir deux jumeaux nouveaux-nés contre leur poitrine nue afin de pratiquer le contact peau à peau. 

Le contact peau à peau n'est pas nouveau, mais la Suède est certainement en tête dans le mouvement visant à instaurer ce type de soin dans les familles pour les nourrissons. J'adore cette photo où l'on voit un grand frère aider son père à prendre soin des jumeaux !! 

Des pratiques révolutionnaires et innovantes à Uppsala, en Suède. Des enfants de 700 grammes peuvent être placés peau à peau contre la poitrine de leurs parents au lieu de rester dans une couveuse. 

Uwe Ewald, un scientifique suédois, est venu à l'hôpital Hvidovre (Danemark) pour parler de cette pratique révolutionnaire dans le cadre de laquelle de tous petits bébés prématurés sont retirés de la couveuse pour être placés autant que possible peau à peau avec leurs parents. Des bébés prématurés, nés trois mois avant terme, sont ainsi posés sur la poitrine de leurs parents au lieu d'être laissés seuls dans un incubateur.

Uwe Ewald précise que la poitrine d'un parent régule mieux la température qu'une couveuse. Le contact peau à peau aide le bébé à mieux respirer. L'enfant devient plus calme et prend du poids plus rapidement. La recherche montre que la flore bactérienne des parents, en comparaison avec celle de l'hôpital, réduit le risque d'infections graves chez ces enfants fragiles.

100 médecins, infirmiers, et autres membres de personnel soignant de tout le Danemark, se sont réunis à l'hôpital de Hvidovre le vendredi 29 mai pour entendre les résultats des recherches de Uwe Ewald. 

Cette adorable photo est rapidement devenue virale, tout comme le message initial que les gens à l'origine du partage essayaient de faire passer. Le but de ce groupe danois est d'attirer l'attention sur l'importance de la 'méthode kangourou' pour les nourrissons. Cet événement a été initié par le fonds "A good start in life", avec la collaboration du département néonatal de l'hôpital de Hvidovre. Le département néonatal de l'hôpital de Hvidovre bénéficie également d'une expérience positive avec le contact peau à peau et un important projet d'étude y est actuellement en cours.

À LIRE AUSSI: Cette femme allaite en public et est accusée de vouloir séduire. Sa réponse intelligente à tous ses détracteurs

Ce groupe rejoint les conclusions d'un scientifique suédois du nom de Uwe Ewald, qui a découvert que les bébés prématurés avec qui leurs parents pratiquaient le contact peau à peau au lieu de les laisser en couveuse se rétablissaient beaucoup plus vite. 

Ewald a observé que lors du contact peau à peau, la poitrine du parent régulait la température du corps de l'enfant beaucoup mieux que ne le faisait une couveuse. En outre, la forme de ce contact humain apporte des avantages considérables à l'enfant aux niveaux physique et émotionnel, réduisant notamment le risque d'infections. 

Ce message Facebook, qui a déjà été partagé plus de 20 000 fois, a permis aux gens d'exprimer positivement leur avis sur cette méthode de lien postnatal. 

Ma fille est née à la 25ème semaine. Je suppliais constamment pour qu'on me laisse lui faire du peau à peau. Beaucoup d'infirmières réagissaient comme si cela les dérangeait. Il y avait des panneaux rappelant à quel point la méthode kangourou était importante pour les bébés frêles. Mais elles trouvaient toujours des excuses, disant qu'on ne pouvait pas la déranger avant l'heure des soins, qu'elle avait déjà passé suffisamment de temps hors de l'incubateur pour la journée, ou que sa température n'était pas assez stable. C'est tellement dur d'entendre des gens vous dire que vous ne pouvez pas tenir votre propre bébé contre vous. J'étais à l'école d'infirmiers et j'avais déjà deux enfants de 4 et 2 ans, donc mon temps avec elle était déjà très limité.

J'aimerais dire que je soutiens complètement le contact peau à peau dans tous les cas où les bébés sont anxieux, et pas uniquement avec les prématurés. J'ai allaité ma fille naturellement pendant deux ans et demi, oui je sais, c'est très long, mais elle était heureuse comme ça. Et maintenant qu'elle a 8 ans, omg, le lien que nous partageons est incroyable et elle met encore sa main sous mon soutien-gorge lorsqu'elle est contrariée ou qu'elle a besoin de réconfort, et ça m'est égal, c'est juste pour montrer la connexion que cela a instauré entre nous. Je sais que beaucoup de mamans ne peuvent pas allaiter aussi longtemps que moi, ou ne peuvent pas allaiter du tout pour diverses raisons, mais cela ne vous empêche pas d'enlever le haut et de serrer bien fort votre enfant tout contre vous. Pour moi, c'était son parfum, la douceur de ses cheveux, même le fait de sentir son cœur battre contre ma poitrine, si puissant et pourtant si fragile.

On n'aurait jamais dû arrêter ça il y a des années... Les gens ont simplement cessé d'allaiter et ça a contribué à l'arrêt du peau à peau... tous les hôpitaux devraient rétablir cette pratique.

Mon fils est né à 29 semaines et demi. Il pesait 1, 44 kg. Il est resté en soins intensifs néonatals pendant 7 semaines. Faire le peau à peau avec lui chaque jour a été une merveilleuse expérience. Aujourd'hui, à 12 ans, il est fort et en bonne santé.

Cet homme et son fils aîné semblent détendus et les bébés ont également l'air très calmes. Il faut bien reconnaître que le professeur a raison. Cette méthode est complètement naturelle et si elle aide les bébés à s'épanouir, alors pourquoi ne pas l'adopter ?

À LIRE AUSSI: Un garçon atteint du syndrome de Down rencontre son frère nouveau-né, sa réaction est magnifique