Après avoir épousé l'amour de sa vie, la fille la plus poilue au monde se rase le visage et affiche un nouveau look

Santé et bien-être

April 15, 2019 19:29 By Fabiosa

En 2010, Supatra ‘Natty' Susuphan, une Thaïlandaise de 11 ans, est entrée dans le Livre Guinness des records comme la fille la plus poilue au monde.

Depuis qu'elle est toute petite, Supatra, originaire de Bangkok, souffre d'une maladie connue sous le nom de syndrome d'Ambras.

À LIRE AUSSI: Changement drastique : elle se rend au salon de coiffure avec des cheveux longs et en ressort bien différente

Le syndrome d'Ambras entraîne la croissance excessive de poils sur tout le corps, à l'exception des paumes et de la plante des pieds.

Il y a moins de 50 personnes dans le monde qui souffrent de ce syndrome qui est assez rare.

Supatra a des poils fins et épais qui poussent sur son visage, ses oreilles, ses bras, ses jambes et son dos. Même un traitement au laser n’a pas permis d’arrêter leur croissance.

A cause de sa maladie, la petite fille avait souvent été victime d'intimidation à l'école et était surnommée « la fille loup » ou encore « Chewbacca », un personnage connu de Star Wars.

Cependant, quand elle est entrée dans le Livre Guinness des records, elle est devenue extrêmement populaire dans son école et ses camarades ont commencé à moins se moquer d’elle.

Supatra raconte :

 Quelques personnes me taquinaient et disaient que j’avais un visage de singe, mais elles ne le font plus. Être poilue me fait me sentir spéciale et j'ai beaucoup d'amis maintenant.

À LIRE AUSSI: Cette adorable fillette est atteinte du syndrome des cheveux incoiffables, on la surnomme “Einstein 2.0”

Toutefois, il semble que Supatra, qui a 18 ans maintenant, se sente encore plus spéciale.

En 2018, comme le montrent son compte sur les réseaux sociaux, la fille la plus poilue au monde a trouvé l'amour, s'est mariée et a commencé à se raser le visage.

Bien que Supatra n'ait pas révélé le nom de l'homme de son cœur, le couple est apparemment très amoureux et prend plaisir au bonheur conjugal.

Dans une de ses publications, voici ce qu’elle dit quand elle parle de son homme :

     Tu n'es pas seulement mon premier amour ; tu es l'amour de ma vie.

Bien que Supatra se soit habituée à son état, elle espère toujours qu’un jour elle sera guérie.

 Je suis très habituée à cette maladie. Je ne sens pas mes poils car j’ai toujours été comme ça. Je ne ressens rien. J’ai parfois du mal à voir quand ils deviennent longs. J'espère que je serai guérie un jour.

Nous sommes très heureux pour Supatra et nous lui souhaitons bonne chance dans son mariage. Espérons que son histoire montrera aux autres que tout le monde mérite l'amour.

À LIRE AUSSI: Stopper la calvitie, c'est possible ! 4 raisons édifiantes qui expliquent vos chutes de cheveux