Paris en état d'alerte : un terrible incendie a détruit une grande partie de la Cathédrale de Notre-Dame

Nouvelles

April 16, 2019 10:08 By Fabiosa

La légendaire Cathédrale de Notre-Dame à Paris est l'un des lieux les plus visités au monde. Construite en 1162, son style gothique unique a séduit des millions de touristes venant des quatres coins du monde. 

À LIRE AUSSI: Incendie à Aubervilliers : un héros anonyme raconte comment il a "défié les flammes"

Aujourd'hui, pourtant, les habitants de la ville de Paris tout comme le reste du monde ont été frappés par la terrible nouvelle : la cathédrale se trouve actuellement ravagée par les flammes d'un gigantesque incendie qui s'est déclaré durant l'après-midi. 

Notre-Dame est en flammes 

Pendant que cet incroyable monument emblématique de Paris et de toute la France s'envole en fumée, les pompiers s'efforcent toujours de stopper cette catastrophe. 

Les immenses flammes ont déjà dévoré une grande partie du bâtiment et actuellement, on ignore toujours la magnitude réelle de l'incendie. Des milliers de pompiers se sont immédiatement rendus sur place afin d'éteindre le brasier, mais ce dernier est toujours totalement hors de contrôle. 

Selon le quotidien La Actualidadl'incendie se serait déclaré dans la partie supérieure de la cathédrale, avant de se propager dans le reste du bâtiment. Tragiquement, la pointe et le clocher qui la rendaient si unique se sont déjà effondrés dans le brasier. Sous la rapide propagation des flammes, le toit s'est également écroulé.

Pour l'instant, la cause de l'incendie est encore inconnue, bien que les pompiers pensent qu'il pourrait être dû aux travaux de restauration du toit de la cathédrale. Aucune victime ni blessé n'ont été reportés, bien que l'on enquête encore à ce sujet. 

La police ainsi que les autorités de Paris ont fermé l'accès à la zone et ont évacué les nombreux touristes qui se trouvaient encore sur les lieux et à l'intérieur du bâtiment. Le président Emmanuel Macron s'est immédiatement rendu sur place et la maire de Paris, Anne Hidalgo, s'est exprimée au sujet de la terrible nouvelle et a demandé aux habitants de Paris comme aux touristes de respecter les mesures de sécurité mises en places afin d'éviter tout autre accident pendant que les pompiers tentent de maintenir le feu sous contrôle. 

À LIRE AUSSI: Elle croyait que sa fille était morte dans un incendie, mais la providence les réunit 6 ans plus tard

Les internautes comme les parisiens sont dévastés

De nombreux internautes et habitants de Paris qui ont assisté à cette terrible tragédie se sont empressés d'exprimer leurs sentiments sur les réseaux sociaux. Cette cathédrale possède une telle valeur historique que de la voir ainsi en flamme est l'une des vision les plus pénibles jamais endurées par la ville de Paris. 

Bien que de nombreuses personnes athées et opposées à la religion célèbrent pour leur part la chute de l'un des monuments les plus emblématiques de la religion chrétienne, des centaines d'autres l'ont défendu et assurent qu'il n'y a nul besoin de pratiquer une quelconque religion ou croyance pour savoir admirer l'un des édifices les plus importants de l'histoire de l'humanité. 

Cela n'a rien à voir avec le fait d'être athée que de valoriser une oeuvre d'art avec une telle charge culturelle telle que cette cathédrale. Il faudrait apprendre à penser avant de parler. Notre-Dame est litéralement la représentation même de l'art gothique ; sa valeur culturelle est immense et vous vous réjouissez qu'une église brûle. Vous êtes rebutants. 

Malgré ce différent, ces milliers d'internautes se sentent dévastés en voyant cette grande création humaine partir en fumée sous leurs yeux. 

Il s'agit véritablement d'une terrible nouvelle pour l'humanité toute entière. Cet incendie laissera une immense cicatrice dans le cœur de Paris et de toute la France, ainsi que celui de tous les parisiens qui ont vu brûler non seulement la cathédrale la plus importante de leur ville mais également tout un pan de son histoire.

À LIRE AUSSI: “Sortez-moi de là !” : en tournage en Afrique, Laurence Boccolini souffre encore