ANIMAUX_2

Un labrador a sauvé 9 canetons orphelins et est devenu leur nouvelle « maman canard »

June 7, 2018 17:41

Les labradors sont très populaires et très aimés pour leur caractère doux et énergique. Mais celui-ci a sans aucun doute su gagner l'amour de nombreuses personnes, y compris les 9 canards qu’il a adoptés comme s'ils étaient ses propres enfants.

L'amour entre les espèces ne survient pas uniquement entre l'homme et ses animaux de compagnie. Cette boule de poils a aussi droit au dévouement de ces petites bêtes à plumes.

En effet, ces petits canetons vivent avec Fred, le labrador qui a assumé leur paternité après la disparition de leur mère. Et cette jolie famille habite au Château de Mountfitchet, une attraction touristique anglaise.

Le nouveau travail de Fred

Fred est un chien adorable qui a plus de 10 ans, et sa longue expérience de la vie lui a permis de développer une maturité, une patience et une gentillesse incroyables.

Les canetons marchent à côté du chien comme s’il était leur « maman canard ». Ils le suivent même pour aller prendre un bain. Les employés du château de Mountfitchet parlent de l'empathie qui existe entre ces animaux :

Les neuf canetons l'adorent vraiment, et Fred s'est donc résigné à rester à la maison pour prendre soin d'eux. Et ces petits canards sont très vilains, ils montent même sur son dos.

La famille Goldsmith, propriétaire de l'attraction, a été émue par la volonté de Fred de devenir la « maman » de ces canetons qui en avaient tant besoin. Elle a partagé cette belle histoire sur les réseaux sociaux. Maintenant, les petits ont le meilleur des pères, Fred.

La gentillesse de ce labrador

Les membres de la famille Goldsmith sont fiers de Fred, et ils prétendent qu'il a toujours été très coopératif. En effet, ce ne serait pas la première fois qu'il participerait à une opération de secours.

L’an dernier, en tant qu’animal sauveteur, il a tenu compagnie à un écureuil que la famille avait trouvé sur la route. Fleabag, le nom qui lui a été donné, a cohabité six mois avec la famille et Fred.

Source : standard, independent