Une erreur absurde des policiers dans le métro chilien a failli coûter la vie à cette jeune fille diabétique

Nouvelles

May 10, 2018 15:43 By Fabiosa

Certaines maladies sont plus dangereuses que d'autres. Quelques-unes d'entre elles, bien que sous contrôle, obligent les gens qui en souffrent à modifier leurs habitudes afin de les gérer au mieux. Tel est le cas de Maureen Goldzveig, une jeune Chilienne atteinte de diabète qui a récemment été violentée par la police pour avoir utilisé en public une seringue d'insuline. 

Les insulinodépendants.

Malgré le fait que certaines personnes diabétiques gèrent leur maladie avec des comprimés, d'autres ont besoin d'injections d'insuline afin d'équilibrer quotidiennement leur organisme. Maureen Goldzveig souffre de diabète sucré de type 1 depuis plus de 8 ans, et elle est insulinodépendante. 

Le 19 avril dernier, Maureen a pris le métro de Santiago, Chili, comme elle le fait chaque jour. Seulement cette fois, sa glycémie a excessivement augmenté et atteint trois fois le niveau normal de sucre dans le sang. Elle a commencé à se trouver mal, et elle a su à cet instant qu'elle allait devoir utiliser sa seringue d'insuline pour se rétablir. 

Le pire cauchemar de Maureen.

La jeune fille s'est assise pour s'administrer l'injection et se reposer, car la crise commençait à manifester de nombreux symptômes comme la soif et de puissants vertiges. Après s'être fait l'injection, elle s'est rendue compte que les dames qui étaient à côté d'elle avaient eu peur et étaient parties.

Un peu plus tard, ces mêmes dames sont revenues avec deux policiers et un agent de sécurité du métro. Ils lui ont demandé ce qu'elle s'était injectée, et elle a entendu l'un d'eux murmurer : “Oui, emmenez-la, c'est une toxicomane”.

Sans lui laisser le temps de s'expliquer, ils l'ont poussée contre le mur, solidement ceinturée par les deux policiers qui l'ont immobilisée, la laissant à peine respirer. Terrorisée, la jeune fille s'est mise à vomir et les agents l'ont brutalisée de plus belle. 

Ils ne l'ont même pas laissé expliquer sa situation.

Lorsqu'elle s'est rendue compte qu'ils avaient pris sa seringue d'insuline pour de la drogue, elle a commencé à crier qu'elle était diabétique, et qu'elle était simplement en train de s'injecter de l'insuline. En guise de réponse, les policiers ont brisé le stylo d'insuline. 

La jeune fille s'est bien sûr sentie très mal d'être traitée comme une droguée sans même avoir la possibilité de se défendre. Seules deux jeunes filles (qu'elle a essayé de retrouver) se sont approchées pour l'aider, tandis que le reste de la foule la regardait comme si elle était une "bête de foire", selon ses propres termes. 

Maureen a partagé une publication sur son compte Facebook pour dénoncer cet incident qui aurait très bien pu la tuer en lui faisant perdre le contrôle de ses niveaux de sucre. Elle souhaite seulement que les gens ne vivent pas dans la désinformation. 

Maureen désire sensibiliser les gens sur cette maladie qui oblige parfois les patients à se faire une injection en public. Et surtout, elle veut pointer du doigt l'ignorance et le manque de respect témoignés par les forces de l'ordre qui l'ont brutalisée. 

Source : Publímetro