Ce garçon rejeté de campagnes publicitaires à cause du syndrome de Down devient une star des médias sociaux

Célébrités

September 21, 2018 15:39 By Fabiosa

La mère d’un tendre petit garçon atteint de trisomie 21, s'est montrée très courageuse en se donnant pour mission de changer le secteur de la publicité après le rejet de son fils qui devait participer à une campagne publicitaire. La raison de ce rejet était sa "condition spéciale" ou plutôt sa différence.

Ces petites âmes nées avec le syndrome de Down en France

À LIRE AUSSI: Un amour sans barrières : le premier couple trisomique marié a fêté son 23e anniversaire de mariage

On estime qu'il y a en France, entre 50 000 et 70 000 personnes touchées par le syndrome de Down.

Les statistiques montrent qu'en 1960, les personnes atteintes du syndrome de Down dans le monde avaient environ 10 ans. En 2007, la moyenne de ces personnes allait à environ 47 ans.

De nos jours, les personnes nées avec le syndrome de Down peuvent vivre leur vie pleinement comme nous tous. Mais comment se fait-il qu'au 21e siècle, il y ait encore une place pour le double standard et les préjugés ?

Le bébé rejeté d'une campagne publicitaire pour son syndrôme de Down

Meagan Nash est la brave mère d'un adorable bébé de 15 mois, Asher. Cependant, le petit garçon est né avec le syndrome de Down.

Asher est un enfant intelligent et curieux qui ne cesse de découvrir le monde à chaque minute.

Meagan a décidé de soumettre les photos de son fils à une agence de mannequins locale en Géorgie, car elle pensait que son garçon avait toutes les chances de figurer dans des campagnes publicitaires pour diverses sociétés. Mais son dossier a été rejeté.

Lorsque la mère a appris la raison pour laquelle l'agence n'a pas accepté son fils, elle est devenue furieuse. Meagan a déclaré que le propriétaire de l’agence lui avait dit qu’elle ne devait pas soumettre Asher parce que la société "n’avait pas spécifié de besoins spéciaux", a rapporté le Huffington Post.

Une mère furieuse bien décidée à se battre

Meagan n'allait pas se laisser aller si facilement. Elle a continué à soumettre son fils à d'autres castings. Enfin, ses tentatives ont été couronnées de succès.

À LIRE AUSSI: Un homme mourant avait un dernier souhait : voir son chien adoré une dernière fois. L'hôpital brise les règles

Asher a été proposé comme modèle pour OshKosh B’Gosh. Meagan n’a pas pu y croire lorsque le responsable de la société l’avait contactée en disant qu’elle attendait avec impatience "de changer la façon dont leurs annonces sont diffusées afin qu’elles utilisent les bébés handicapés à l’avenir".

Et ce n’est pas tout ! Le petit Asher est également devenu une véritable star sur les médias sociaux. Ses photos postées sur différentes pages de Facebook, dont "Kids with Down Syndrome", sont devenues virales et ont attiré plus de 100 000 personnes. Pouvez-vous imaginer cela ?

Je voudrais probablement acheter quelque chose chez ce petit gars. Il a tellement de caractère dans ses expressions et ses yeux. Je suis amoureuse et j'aurais souhaité qu'il soit mon fils.

Il est adorable et j'adorerais qu'il aide à normaliser cela et qu'il brille dans l'industrie, alors mon bébé "spécial" Nathan aura quelqu'un à admirer ! Les bébés avec le syndrome de Down sont les plus beaux bébés ! J'adore le mien !

Bébé spécial ? Il n'y a rien de particulier à propos de ce super modèle, il est le modèle le plus mignon et le plus réel dont j'ai fait la connaissance. Je pense que ces clowns ont besoin d'une bonne dose pour se réveiller. Vas-y petit, tu as mon soutien à 100%

Au même moment, le propriétaire de la compagnie qui avait rejeté Asher a soudainement changé d'opinion à l'égard du petit garçon et a convenu que le bébé Nash devrait être soumis au casting.

Il semblerait que Asher ait toutes les chances de devenir une véritable star dans un avenir proche. Bien sûr, il devrait remercier sa mère pour son travail acharné et sa persévérance à réaliser son rêve. Elle a prouvé au monde entier à quel point ces enfants sont extraordinaires et ils ne devraient en aucun cas être traités différemment !

À LIRE AUSSI: Cette femme n'arrive pas à croire que deux enfants soient aussi gentils avec elle et sa fille autiste au parc aquatique