DIVERTISSEMENT

"Tu partiras dans mes bras" : Céline Dion avait promis d'être avec René quand il rendrait son dernier souffle

Date September 12, 2019 11:52

René Angélil, le mari de Céline Dion, est décédé en 2016 après une longue lutte contre le cancer. Il avait 73 ans.

Getty Images / Ideal Image

Ce fut une période dévastatrice pour la chanteuse et sa famille qui ont essayé d'être là pour lui pendant sa maladie et qui ont dû se résoudre à continuer sans lui après sa mort.

Une promesse puissante

En 2015, un an avant le décès de René, Céline Dion s'est ouverte à USA Today au sujet des soins prodigués à son mari qui, à l'époque, était encore aux prises avec cette maladie.

Le décrivant comme le "seul petit ami" qu'elle ait jamais eu, la chanteuse s'est ouverte sur d'intenses moments d'émotion qu'ils ont partagés.

Getty Images / Ideal Image

Elle a dit qu'elle était déterminée à être forte et positive pour lui. Et à un moment donné, ils ont même eu une discussion tendre et déchirante.

Je lui a dit : "Tu as peur ? Je comprends. Parle-moi de ça". Et René m'a dit : "Je veux mourir dans tes bras". "D'accord, je serai là, tu mourras dans mes bras".

Malheureusement, Céline n'a pas pu tenir cette promesse. En mai 2016, elle a déclaré au UK Mirror qu'elle jouait la nuit où son mari est mort et qu'elle n'était donc pas là avec lui.

René voulait mourir dans mes bras mais, hélas, je chantais cette nuit-là. Il est mort dans la nuit du 13 au 14 janvier. Il a dû vouloir se lever et il est tombé par terre.

Ses regrets

Alors qu'elle parlait à l'émission Nightline d'ABC, Céline a révélé qu'elle regrettait de ne pas avoir été avec son mari de 21 ans la nuit de sa mort.

Il n'est pas mort dans mes bras mais je pense qu'il est mort dans mon cœur.

La chanteuse a dit qu'elle a dû se battre pour évacuer la douleur dont elle souffrait de ne pas avoir réalisé le souhait de René, ajoutant que si elle continuait à s'y accrocher, cela pourrait l'empêcher de continuer à avancer.

Il est incroyablement difficile de pleurer la perte d'un être cher et le fait d'ajouter la culpabilité à ce mélange rend les choses encore plus difficiles. Espérons que Céline se pardonne et comprenne que ce n'est pas sa faute si elle n'était pas là avec son mari.