3 histoires de violence domestique horribles qui prouvent que le problème est bien réel

Famille & Enfants

November 16, 2018 15:27 By Fabiosa

Les personnes qui sont ensemble sont supposées s’aimer et se soutenir. Mais cela ne n’arrive que dans des relations saines. Cependant, la vérité, c’est qu’il y a tellement de violence et d’abus dans la société d’aujourd’hui, que les relations saines semblent être quelque chose d’inhabituel et d’exceptionnellement rare. Nous pensons pourtant que cela peut être corrigé en vous renseignant sur ce sujet et en partageant vos connaissances. Nous allons vous raconter quelques histoires de violence domestique qui vous enseigneront beaucoup de choses.

Malheureusement, de nombreuses histoires de violence domestique ont entraîné la mort de la victime. Selon des statistisques récentes, près de 40% des femmes tuées ont été assassinées par leur partenaire ou leurs ex-partenaires. Mais ne pensez pas que seules les femmes sont victimes de violence conjugale. On estime qu'une femme sur quatre et qu’un homme sur sept seraient victimes de violence conjugale grave au cours de leur vie. Si ce n’est pas une bonne raison pour régler ce problème le plus tôt possible, nous ne savons pas laquelle pourrait vous faire réfléchir. Pour prévenir la violence domestique, essayons de tirer des leçons des récits suivants.

Tiko Aramyan / Shutterstock.com

À LIRE AUSSI: Une fillette de 6 ans sauve sa mère de la violence domestique en disant à son professeur que son papa est méchant

Histoires d'abus domestique

1. Protéger les enfants

Katherine a rencontré son futur agresseur et l'a immédiatement trouvé charmant. Il lui a même dit qu’il ne pouvait pas supporter les hommes qui frappaient leur femme. Et effectivement il ne lui a pas donnée de coup de poing. Au lieu de cela, il la frappait, la poussait, l’insultait, l'isolait de toutes personnes qui tenaient à elle et détruisait complètement son estime d’elle-même. Il accusait même Katherine et leurs enfants de son agression et de sa violence. Elle croyait que tout était de sa faute. Il a même menacé de tous les tuer, y compris les enfants. Les choses ont changé quand il a commencé à abuser des enfants. Katherine a appelé un vieil ami et lui a tout raconté.

Il s’est avéré qu’elle n’était pas seule. Elle a reçu de l'aide du Centre de Lutte contre la Violence Familiale. Katherine a réussi à retrouver lentement mais sûrement son estime de soi. De plus, le tribunal a interdit à l'agresseur de reprendre contact avec elle ou ses enfants. Katherine a trouvé en elle la force de demander de l'aide et heureusement, il y avait des gens prêts à la sauver.

Africa Studio / Shutterstock.com

2. L'histoire d'une autre chance

Anna connaissait les antécédents d'abus et de violence dans la famille de son mari, mais elle est tombée amoureuse de lui et croyait qu'il changerait s'il s'éloignait de ses parents. Or, il a suivi lentement mais sûrement l’exemple de ses parents. L'agresseur a menacé de les tuer tous les deux et lorsque Anna a accouché, la violence psychologique et la dépendance sexuelle se sont intensifiées. Un jour, il a frappé si fort Anna avec sa ceinture que la femme a perdu partiellement son audition. Il avait plusieurs maîtresses. Mais elle l'aimait. C’est ce qu’elle pensait. Mais ce n’était pas vrai. C'était une histoire de violence domestique horrible et elle devait s’arrêter là.

Les choses ont changé quand pendant des semaines, Anna a dû constamment l'empêcher d'avoir des relations sexuelles avec leur fille et lorsqu’il a jeté un couteau sur leur fils. Elle a réalisé qu'un tel comportement était au-delà de l’acceptable. Elle a entrepris un suivi psychologique et a demandé à son mari de quitter la maison pour de bon. Son psychologue l'a aidée à comprendre que personne ne mérite d'être abusé. Anna se livre sur l'enfer dans lequel elle vivait :

C’est facile de dire « va-t-en », mais je sais ce que cela fait de vouloir donner une cinquième, une sixième et une septième chance.

Dmytro Zinkevych / Shutterstock.com

À LIRE AUSSI: Un père violent bat sa fille pour avoir mis du maquillage et être sortie sans demander la permission

3. Les hommes ne pleurent pas

La prochaine histoire de violence domestique concerne une victime de sexe masculin. David était un père célibataire et a épousé une femme qui est devenue plus tard son bourreau. Elle le blâmait tout le temps en disant que c'était de sa faute. Elle l'a constamment rabaissé, frappé et obligé d'avoir des relations sexuelles quand elle le souhaitait. Elle n'arrêtait pas de dire qu'il le méritait parce qu’il était un mauvais mari. Même sa mère pensait que tout était de sa faute, qu'il avait fait quelque chose pour la faire se comporter ainsi. Les tortures ont continué pendant plusieurs années, puis un jour, elle est partie. Elle lui avait pris son énergie et son espoir, presque tout.c

Les enfants de David lui ont permis de traverser cette horreur. Même après être tombé dans une dépression grave et avoir perdu son emploi, il savait qu'ils avaient besoin de lui. Ils étaient les seuls au monde à ne pas l’abandonner. La psychologue a aidé David à comprendre qu'il avait été violé, maltraité. Mais elle a également précisé que ce n’était pas de sa faute. Les hommes ne pleurent pas, ils meurent lentement. Heureusement, dans cette histoire horrible, la victime de la violence domestique a retrouvé la force en ses enfants, qui étaient toujours là pour lui et ont réussi à survivre.

Monkey Business Images / Shutterstock.com

Les règles de la sagesse

Nous pensons que la violence domestique ne devrait pas être tolérée. Tous ceux qui subissent des abus devraient se souvenir de ces conseils à la fois courts, simples et puissants :

  1. Vous n'êtes pas seul, il y a des gens qui peuvent vous aider.
  2. Personne ne mérite d'être abusé physiquement ou sexuellement, manipulé, rabaissé.
  3. Les agresseurs ne changent jamais. Vous ne pouvez pas sacrifier votre vie.

Sinisha Karich / Shutterstock.com

Oui nous comprenons. Cela peut sembler si simple et si facile à faire, mais pour de nombreuses victimes de violences domestiques, il est extrêmement difficile de s'échapper de cette prison. Mais soyez sûr, c'est possible ! Vous avez tellement plus à donner et vous méritez une vie meilleure. Ne laissez personne enlever cela de votre tête. Et pour ceux qui deviennent témoins de violence conjugale, ne fermez pas les yeux sur ce problème. Signalez l’incident, surtout si vous croyez qu’une vie est en danger. Parfois, vous êtes le seul à pouvoir aider.

À LIRE AUSSI: 3 Histoires vraiment terrifiantes d'enfants maltraités qui prouvent que cela peut arriver à n’importe qui !