ART DE VIVRE ET COMMUNAUTÉ

Pour se moquer du corps d'une dame âgée, un mannequin publie des photos dénudées de celle-ci sur le Net

July 9, 2019 10:19

Le mannequin californien, Dani Mathers, qui a travaillé pour le magazine Playboy en 2015, a décidé qu'il était de son devoir de juger les autres. Cette femme de 32 ans a risqué sa carrière juste pour se moquer d'une parfaite étrangère qui ne lui avait rien fait de mal. Voilà à quel point l'humiliation sur les réseaux sociaux est devenue morbide !

La jeune femme a pris une photo d'une femme âgée de 70 ans en train de prendre sa douche, à la salle de sport. Comme tout le monde, la dame était là pour travailler sur son physique. Pourtant, Dani l'a dégradée en publiant des photos révélatrices, sur son compte Snapchat, accompagnées de commentaires dégoûtants. Elle a, en effet, écrit :

Si je ne peux pas oublier ce que j'ai vu, vous ne pouvez pas non plus !

Les gens ont vivement critiqué le mannequin

Les utilisateurs de Snapchat ont condamné le geste de Dani. Elle pensait peut-être que ce serait amusant de se moquer des autres, mais ses fans ont pensé le contraire. Ils ont considéré ce geste comme étant vil et immoral.

Mais, le karma sous forme légale l'a rattrapée. Dani a été condamnée à trois ans de probation et à trente heures de services publics, durant lesquels elle devra nettoyer les graffitis de la ville. Elle n'a pas respecté la loi interdisant à chaque individu d'entrer dans l'espace privé d'un autre. Si son cas avait été porté devant le tribunal, elle aurait pu recevoir une peine de six moix d'emprisonnement.

Une leçon de vie

Même après avoir effectué ses heures de travail général, Dani continuait à être diffamée. Les internautes la critiquaient constamment et les paparazzis la suivaient partout. Cela lui a donné une leçon sur l'envahissement de la vie privée d'une personne. La situation était devenue si ingérable qu'elle avait dû se cacher dans la maison de sa mère.

Après tout ce tapage, Dani s'est excusée dans la presse et auprès de la dame âgée. L'humiliation n'était pas personnelle, mais cela va peut-être empêcher d'autres jeunes personnes de faire la même erreur.