NOUVELLES

Une première mondiale, elle accouche à 66 ans : Adriana Iliescu a eu son premier enfant à 66 ans et la société la rejette

November 29, 2019 16:53

Il faut vraiment lire cette histoire sur la mère la plus âgée du monde au moment de son accouchement, Adriana Iliescu. Originaire de Roumanie, elle est professeur d'université à la retraite et auteur de romans pour enfants.

Peut-être que sa vie serait passée inaperçue pour le monde, mais elle est devenue célèbre en 2005 quand elle a donné naissance à sa fille Eliza à l'âge de 66 ans et 230 jours. Elle est devenue l'aînée des mères biologiques jusqu'à ce que María del Carmen Bousada de Lara - une Espagnole qui a donné naissance à des jumeaux au même âge et 358 jours - batte son record un an plus tard.

L'aînée des mères à accoucher.

Est-il même possible d'offrir une éducation adéquate à un enfant lorsqu'un parent peut décéder d'une minute à l'autre ? Pour nous, pas vraiment, mais Adriana Iliescu a une opinion différente.

L'aînée des mères du monde pourrait facilement passer pour la grand-mère de la petite fille d'Eliza, mais elle ne l'est pas. En 2005, à l'âge de 66 et 230 jours, l'ancien professeur d'université a accouché pour la toute première fois après avoir reçu un traitement de FIV prodigué par un ami médecin et reçu du sperme par un donneur anonyme.

Pour l'instant, Eliza Iliescu a 14 ans. La mère et la fille vivent ensemble dans un hlm de Bucarest, survivant grâce à la pension de 323 € par mois de Mme Iliescu et à son revenu provenant de son travail à temps partiel à l'université de la ville malgré sa retraite.

En 2008, Adriana Iliescu a déclaré qu'elle était en forme et en bonne santé, et qu'Eliza allait bien.

Je suis en forme et en bonne santé, et je n'ai jamais eu de maladie. Je ne fume pas et je ne bois pas. Si je vis aussi longtemps que mes parents, Eliza aura 20 ans à mon décès. Je crois que j'ai encore beaucoup à lui donner.

Aujourd'hui, Eliza et sa mère vivent un rejet social en Roumanie. Par exemple, quand Adriana a voulu baptiser sa petite fille, différentes organisations religieuses ont qualifié sa décision de "terriblement égoïste". Au cours de la cérémonie, les nonnes l'accusèrent, et Adriana entendit même que l'une d'entre elles appelait Eliza "le produit de la force obscure". Adriana elle-même pense que c'est Dieu qui lui a envoyé sa fille.

Mme Iliescu aurait suivi un traitement de fertilité pendant neuf ans avant la naissance de sa seule fille Eliza, y compris des procédures pour inverser les effets de la ménopause, avant d'être inséminée artificiellement. En fait, elle a donné naissance à des triplés, mais deux étaient mort-nés.

Grossesse après 35 ans : Quels sont les risques ?

Aujourd'hui, de plus en plus de femmes accouchent très tard, selon la mentalité traditionnelle. Bien que ce soit encore impressionnant et fantastique, il y a plusieurs risques liés à la grossesse et à l'accouchement à mesure que l'âge maternel augmente.

En particulier, Medical News Today et Mayo Clinic évoquent les risques suivants : fausse couche, risques génétiques, mortinatalité, nécessité d'une césarienne, développement possible de diabète gestationnel ou d'hypertension artérielle, risque élevé d'anomalies chromosomiques, et autres.

LightField Studios / Shutterstock.com

Une femme peut-elle être enceinte après la ménopause ?

Healthline explique que la ménopause ne peut certainement pas être inversée, bien que les chercheurs y travaillent activement. Cependant, il est possible de tomber enceinte avec l'aide de la FIV, qui a donné de bons résultats ces dernières années.

En dehors de la FIV, si cela a été une année sans signe de menstruations, il est temps de se considérer au-delà des années de procréation.

JP WALLET / Shutterstock.com

C'est une information très intéressante à prendre en compte. Il faut aussi admettre qu'Adriana Iliescu nous a impressionnés par sa détermination à avoir un enfant à un âge aussi avancé !


Cet article n'est publié qu'à titre d'information. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et n'assume aucune responsabilité pour tout dommage pouvant résulter de l'utilisation des informations fournies dans l'article.