“Urgence absolue !” : le cri du cœur d’Ingrid Chauvin

“Urgence absolue !” : le cri du cœur d’Ingrid Chauvin, qui veut désespérément pouvoir adopter un enfant

Célébrités

May 7, 2019 11:04 By Fabiosa

En 2014, la famille d’Ingrid Chauvin a vécu un drame… Sa fille de 5 mois est décédée brutalement à cause d' une malformation cardiaque.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Ingridchauvinofficiel (@ingrid_chauvin_officiel) le

Traumatisé par la mort du bébé, l’actrice et son mari Thierry Peythieu décident d’entamer une procédure d’adoption.

Comme le rapporte Le Parisien, le couple “a reçu un agrément”. Mais ensuite “un miracle” s' est produit : Ingrid est tomb'ee enceinte. Avant la naissance de son fils Tom “l’administration a suspendu leur dossier, le temps que les parents accueillent leur nouvel enfant,” précise le quotidien.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Ingridchauvinofficiel (@ingrid_chauvin_officiel) le

Cependant, le couple est déterminé `a adopter un enfant. Mais la procédure est compliquée… “C’est désespérant”, s’indigne la maman de Tom avant d’ajouter :

Il n’y a pas de loi nationale sur l’adoption, chaque département gère comme bon lui semble. C’est frustrant quand on sait le nombre d’enfants délaissés en France, ballottés de foyers en foyers ou d’une famille d’accueil à une autre, abîmés… Il n’y a pas quelqu’un sensibilisé par ce sujet au sein du gouvernement ?

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Ingridchauvinofficiel (@ingrid_chauvin_officiel) le

Beaucoup de familles font face au même problème. La star de Demain nous appartient insiste :

Il y a une urgence absolue à faire changer les choses. Je pense aux enfants qui restent en foyers. Un sans domicile fixe sur quatre aujourd’hui est un enfant placé. On nous parle de la France de demain, des futurs adultes… Mais sauvons déjà les petits qui seront les citoyens de demain.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Ingridchauvinofficiel (@ingrid_chauvin_officiel) le

Pensez-vous que la procédure d’adoption est vraiment difficile en France ?