TPMP : à 27 ans, l'ex-chroniqueuse stupéfie le public en révélant qu'elle est atteinte d'un cancer

Célébrités

March 12, 2019 11:31 By Fabiosa

Agathe Auproux, l’ancienne chroniqueuse de TPMP, a complètement mis ses fans en état de choc.

À LIRE AUSSI: L'histoire du cancer de Michael Douglas : l'acteur raconte sa victoire sur un cancer de la gorge au stade IV

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Agathe Auproux (@agatheauproux) le

Celle qui avait côtoyé Cyril Hanouna sur le plateau de TPMP pendant 6 mois a annoncé une terrible nouvelle.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Agathe Auproux (@agatheauproux) le

La jeune femme a publié un long et émouvant message révélant qu’elle était atteinte d’un cancer :

Un lymphome exactement. Je suis en chimiothérapie depuis mi-décembre et pendant encore trois mois.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Agathe Auproux (@agatheauproux) le

Sous les photos prises à l'hôpital, la journaliste raconte son difficile combat contre la maladie et ce qu’elle est en train de vivre maintenant.

Je suis souvent à l’hôpital, je suis très fatiguée, je perds mes cheveux, j’ai un cathéter que je déteste placé sous ma peau. (...) Je fais un métier d’image et je pensais que ce serait plus facile de garder tout ça pour moi. C’était finalement devenu complètement schizophrénique et oppressant. C’est plus sain de l’assumer. Ça me soulage. Je n’ai absolument pas honte d’être malade. Je suis malade.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Agathe Auproux (@agatheauproux) le

À LIRE AUSSI: 14 symptômes du cancer que les femmes ne doivent pas ignorer

Le cancer étant diagnostiqué en septembre (quand elle a quitté l'équipe de TPMP), Agathe dit se sentir mieux :

Tout va bien. Je me repose. Je ne vais pas mourir. Je réponds très bien au traitement. (...) Mon corps abrite des cellules cancéreuses que je suis en train de combattre, mon énergie elle, est en pleine forme. Je ne laisse pas au cancer plus de place dans ma vie que dans ces cellules-là.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Bon, je dois vous dire quelque chose. J’ai un cancer. Un lymphome exactement. Je suis en chimiothérapie depuis mi-décembre et pendant encore trois mois. Je suis souvent à l’hôpital, je suis très fatiguée, je perds mes cheveux, j’ai un cathéter que je déteste placé sous ma peau. Mais tout va bien. Tout va bien. Je me repose. Je ne vais pas mourir. Je réponds très bien au traitement. J’avais juste besoin d’arrêter de mentir, ou tout du moins d’arrêter de faire semblant ici devant vous tous les jours. Je fais un métier d’image et je pensais que ce serait plus facile de garder tout ça pour moi. C’était finalement devenu complètement schizophrénique et oppressant. C’est plus sain de l’assumer. Ça me soulage. Je n’ai absolument pas honte d’être malade. Je suis malade. Et je vais guérir. Mon corps abrite des cellules cancéreuses que je suis en train de combattre, mon énergie elle, est en pleine forme. Je ne laisse pas au cancer plus de place dans ma vie que dans ces cellules-là. Ma reconnaissance infinie au personnel médical et hospitalier qui m’accompagne depuis le début (depuis septembre 2018 et les premiers examens avant de poser un diagnostic, sept mois déjà!), et à mes proches qui vivent ça à mes côtés. Une pensée pour ceux touchés par la maladie, de près comme de loin. Je suis avec vous, de tout mon cœur. Voilà. Donc c’est dit, et c’est montré. Je me sens déjà mieux. Je ne cherche ni attention ni compassion, je suis juste contente que vous le sachiez. Pour ma tranquillité d’esprit, qui est primordiale et que j’espère retrouver avec cette démarche de vérité. Avec tout mon amour. Prenez soin de vous.

Une publication partagée par Agathe Auproux (@agatheauproux) le

La jeune femme a fini par remercier le personnel de l'établissement où elle suit son traitement, ainsi qu'à ses proches.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Agathe Auproux (@agatheauproux) le

Nous espérons que son combat qui dure depuis 7 mois déjà va bientôt prendre fin. Nous souhaitons à la jeune femme un prompt rétablissement !

À LIRE AUSSI: 7 articles ménagers qui peuvent favoriser le cancer