"J'ai fait beaucoup de bêtises" : Corinne Masiero parle des moments sombres de sa vie

Depuis 2015, la série française Capitaine Marleau fascine les téléspectateurs de France 3 qui suivent les enquêtes d’une flic atypique incarnée par Corinne Masiero. Avant de séduire l’audience avec son accent du nord bien prononcé, cette native de Douai a déjà fait ses apparitions dans les films de Peter Kassovitz et Thierry Binisti, ainsi que dans les séries Fais pas ci, fais pas ça et Ainsi soient-ils.

Depuis la diffusion de la série sur les aventures du Capitaine Marleau, Corinne est devenue une vraie star. L'année dernière, son personnage a fait son retour à la télévision au plaisir de tous les accros de la série (il y en a, évidemment). Mais les choses n’ont pas été toujours faciles pour elle…

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Dominique Filleton (@dom.filleton) le

À LIRE AUSSI: Enfin des nouvelles du célèbre acteur George Clooney depuis son accident de Scooter !

Accro à la drogue depuis son enfance

Dépendance. Corinne elle-même connaît personnellement cette force destructrice et le danger qui se cache derrière ce mot. L’actrice de 54 ans n’a jamais été discrète à propos de son passé. Corinne en parle ouvertement en disant qu’elle aurait pu passer à côté de sa carrière à cause de sa dépendance à l’alcool et à la drogue depuis l'âge de 13 ans.

Sans connaître la vraie valeur de la vie, elle se détruisait.

J'ai fait beaucoup de bêtises, des petites, des moyennes et des grosses. Ce qui n’allait pas dans ma tête ? Je n'avais pas trouvé le moyen d'exprimer ce qui me choquait, me révoltait,

− a-t-elle confié à Gala.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Marie-Clémence David (@marieclemencedavid) le

À LIRE AUSSI: 5 raisons pour une femme d’être heureuse ou triste d’avoir pu épouser Patrick Swayze

La rencontre qui a tout changé

C’est cette rencontre avec le monde artistique, le cinéma et le théâtre, qui lui a permis de tourner la page après des années d’addiction et retrouver goût à la vie.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Marie-Clémence David (@marieclemencedavid) le

Aujourd’hui, cette fille « de prolos des deux côtés », comme Corinne se décrit, mérite sûrement le succès qu’elle a rencontré un peu sur le tard. Elle a réussi à échapper à ce monde « où y’a rien pour te faire bander, là tu trouves des orgasmes synthétiques » pour donner l’espoir à ceux qui ne gardent plus foi en l’avenir.

À LIRE AUSSI: Voici plus de 20 célébrités qui ont banni l'alcool de leur vie