En cette période de colère contre Macron, les fausses nouvelles les plus farfelues circulent, celle-ci est énorme

La colère des Français gronde chaque jour un peu plus, les citoyens sont de plus en plus mécontent de Macron, à tel point qu'ils cherchent par tous les moyens à "renverser" le président. L'un d'entre eux prétend avoir trouvé LA solution en se référant à la Constitution française, ni plus ni moins !

Selon lui, Macron serait un président illégitime

Un utilisateur de Twitter est en effet persuadé avoir trouvé une faille et affirme que la France n'aurait plus de Constitution officielle depuis début 2017 à cause d'un décret publié fin 2016. Par conséquent l'élection de Macron serait caduque et celui-ci serait donc un président illégitime et un dictateur qui viole les droits du peuple.

À LIRE AUSSI: Macron serait-il meilleur acteur que président ? Il semblerait que oui !

Fausse nouvelle !

Il va de soi que de tels arguments sont totalement fallacieux et erronés comme en témoigne Valérie Nicolas, maître de conférences en droit à l’université Paris Nanterre qui a confié à 20 Minutes :

C’est n’importe quoi.  […] Un décret ne peut pas abroger la Constitution au motif qu’il n’est pas constitutionnel. Seule une procédure de révision de la Constitution pourrait l’entraîner.

Il s'agissait, ni plus ni moins, d'une manoeuvre visant a décrédibiler Emmanuel Macron. Cependant, le mal a été en partie fait, et la fausse info a été largement relayée au grand bonheur des anti-Macrons. C'est pourquoi nous vous recommandons de toujours vérifier plutôt 2 fois qu'une les infos tonitruantes qui circulent.

Se protéger des fake-news

Avec le pouvoir d'Internet, ce genre de nouvelles peut se propager comme une traînée de poudre. Il existe fort heureusement des médias qui ont à coeur de traquer les fausses informations, comme l'excellent "les décodeurs" du journal Le Monde qui publie ici un démenti clair de la fake-news qui nous occupe. La méthode est à la fois simple et méthodique. Les décodeurs sont remontés à la source de la rumeur, lancée en 2016 par différents organismes d'extrême droite à propos d'un décret de Manuel Vals. La Constitution étant un texte fondamental, un décret ne peut en aucun cas lui être substitué. CQFD !

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Emmanuel Macron (@emmanuelmacron) le

D'autres médias démontent méticuleusement les fakes, comme ce fut le cas d'une affaire similaire, instiguée en avril 2018 par Edwy Plenel du groupe MediaPart qui prétendait lui aussi que Macron était illégitime. La fake news a été brillamment démystifiée par Contrepoints dans un article paru le 16 mai 2018. Si cette affaire n'est pas directement liée à celle dont nous vous parlons aujourd'hui, elle n'en démontre pas moins la force et le danger des fake news dont Macron fut victime.

Le président Macron est bel et bien légitime

Nous espérons avoir pu contribuer à mieux vous faire comprendre le mécanisme de ces fausses news, et si un doute persiste encore, soyez assuré que la présidence d'Emmanuel Macron est totalement légitime et que la Constitution n'a jamais été mise en péril. Soyez vigilants lorsque vous lisez des articles trop "sensationnels", une manoeuvre de déstabilisation peut se cacher derrière ceux-ci.

Vous êtes-vous déjà fait piéger par une fausse nouvelle ? Comment avez-vous réagi ?

À LIRE AUSSI: Alors que la France entière s'insurge contre sa politique, Macron entame des rénovations exorbitantes à l'Élysée