"C'était une erreur" : Thomas Markle, le papa de Meghan, regrette amèrement sa fausse paparazzade

Thomas Markle, le père de Meghan Markle, la nouvelle duchesse de Sussex, a donné une première interview exclusive à l'émission “Good Morning Britain” depuis son scandale de la fausse paparazzade qu’il avait organisée quelques jours seulement avant le mariage de sa fille avec le prince Harry.

gettyimages

Après une longue période de silence, Thomas Markle a décidé de sortir de l’omerta avec cette interview que de nombreux médias qualifient d'exclusivité planétaire. Dans cet entretien fleuve, il est revenu sur ce triste épisode qui avait défrayé la chronique et fait couler beaucoup d’encre. Le désormais beau-père du prince Harry reconnaît la vérité concernant la paparazzade : “C'était une erreur. Je pensais que ça me donnerait une bonne image, mais ça a eu clairement l’effet contraire. Je me sens mal à cause de ça. Je m’excuse”, a-t-il confié.

 

En effet, Thomas avait organisé une paparazzade le montrant dans ses diverses activités quotidiennes. Une panoplie de clichés où en le voyait en train de s'exhiber, prenant des mesures chez le tailleur, dans un café avec un livre sur l’Angleterre et en train de pratiquer du sport. Et le plus scandaleux dans tout ça, ce sont les révélations confirmées selon lesquelles il aurait encaissé une somme de 100 000 dollars pour organiser cette paparazzade.

gettyimages

Peu après ces révélations, le père a connu de graves ennuis de santé. Il a passé un long séjour alité dans un hôpital et a même dû subir une opération cardiaque. Une situation qui l’a empêché d’assister au mariage de sa fille Meghan et l'accompagner dans les allées de la chapelle.

gettyimages

C’est finalement le prince Charles qui l’avait remplacé en tenant la main de sa belle-fille. Quand Thomas y repense, il bouillonne de regrets et d’amertume : “La chose qui est triste c’est que désormais, je suis un détail dans l’un des plus beaux moments de l’histoire, plutôt que d'être le père qui a conduit sa fille à l’autel. Mais je suis honoré d’avoir été remplacé par le prince Charles et n’aurais pas pu imaginer de meilleur remplaçant”, conclut Thomas Markle.

gettyimages

 

Il y'a de quoi regretter et s'en vouloir, car de nombreux parents auraient souhaité avoir ce privilège immense et historique. Nombreux sont ceux qui seraient prêts à tout sacrifier pour avoir cette place.

Source : closermag, Huff Post

À LIRE AUSSI: La maman de Meghan Markle, 61 ans, a impressionné tout le monde en portant un short sexy qui dévoilait de fines jambes