Affaire Polanski : Emmanuelle Seigner refuse de rejoindre l'Académie des Oscars

NOUVELLES DES CÉLÉBRITÉS

Affaire Polanski : Emmanuelle Seigner refuse de rejoindre l'Académie des Oscars

Date 10 juillet 2018

Emmanuelle Seigner, épouse de Roman Polanski, a décliné l'invitation de rejoindre l'Académie des arts et des sciences du cinéma. L'actrice, deux fois nommée aux César, a écrit une lettre ouverte à l'organisme des récompenses derrière les Oscars, en dénonçant “l'hypocrisie insupportable” de l'organisation qui avait expulsé son époux Polanski de l'académie, en dépit du fait qu'on lui ait décerné le prix du meilleur réalisateur pour The Pianist.

gettyimages

Polanski, qui attend toujours d'être condamné aux États-Unis pour détournement de mineur, après avoir avoué avoir eu des relations sexuelles illicites avec une adolescente de 13 ans en 1977, a été expulsé de l'académie plus tôt cette année à la suite des mouvements #MeToo et Time's Up.

gettyimages

Polanski avait alors qualifié cette expulsion de “comble de l'hypocrisie”. Seigner était l'une des 928 personnalités invitées à rejoindre le groupe plus tôt cette année. Elle a réagi à cette invitation : “Féministe, je le suis depuis toujours, mais comment puis-je faire semblant d’ignorer que l'académie, il y a quelques semaines, a mis à la porte mon mari, Roman Polanski, pour satisfaire l’air du temps. Curieuse amnésie !” a écrit Emmanuelle Seigner.

gettyimages

Cette académie pense probablement que je suis une actrice suffisamment arriviste, sans caractères, pour oublier que je suis mariée depuis 29 ans. Il a été jeté comme un paria” a-t-elle ajouté. L'actrice française, connue pour son rôle dans Le Scaphandre et le papillon, a continué en qualifiant les membres d’ “académiciens anonymes” dont la proposition “est une insulte de trop”.

gettyimages

Elle a ensuite évoqué la couverture de l'affaire Polanski, puis a conclu : “Quant aux membres de l'Académie, je n'ai qu'une chose à leur dire : c'est une femme que vous n'aurez pas”.

Pendant ce temps, Polanski a entamé le processus de poursuite de l'Académie. Harland Braun, son avocat, a déclaré que l'académie ne respectait pas ses propres règles en ne donnant pas l'opportunité au metteur en scène de se défendre.

Source : Le Figaro

À LIRE AUSSI: Les propos surréalistes de Roman Polanski sur le mouvement #MeToo