Isabelle Adjani sous le coup d’une enquête pour blanchiment de fraude fiscale

Le Parquet national financier a ouvert une enquête sur Isabelle Adjani pour “blanchiment de fraude fiscale”. Après les scandales d’abus sexuels, les scandales financiers touchent à leur tour le monde du cinéma. Après le réalisateur espagnol Pedro Almodovar, c’est au tour de l’actrice française d'être éclaboussée par un scandale financier.

gettyimages

Plusieurs autres noms du monde du 7ème art sont apparus dans le scandale financier des Panama Papers. Le nom d’Adjani y est aussi apparu dans la base de données sur les montages offshores. Selon l'enquête, Adjani est actionnaire d’une société appelée “Deckert Investments Limited” immatriculée en juillet 2014 et fondée par le cabinet Mossack Fonseca au centre du scandale des Panama Papers. Il convient tout de même de souligner que, selon certains experts, ce montage financier n’est pas obligatoirement illégal. Mais il laisse quand même matière à réflexion, voire à suspicions. Ce qui nécessite une enquête afin d'y voir plus clair. L’actrice aurait été entendue au mois de mars dernier.

gettyimages

Selon son avocat, maître David Lepidi, son conseiller de l'époque lui aurait conseillé ce montage financier juste dans l’optique de préserver son anonymat pour la production d’un film (ledit film n’a pas même été produit finalement). Il ajoute qu'Adjani souhaitait tout simplement “cacher son identité, pas son argent”. Par ailleurs, l’actrice n’avait jamais été informée sur les tenants et les aboutissants de ces montages. Les enquêteurs ont tout de même été intrigués par un autre élément dans ce dossier. L’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) a découvert un virement de 2 millions d’euros dans le compte de l’actrice.

Denis Makarenko / Shutterstock.com

Un versement effectué par le sénégalais Diagna N’Diaye, président du Comité national olympique sénégalais et homme d’affaires puissant au Sénégal. Un prêt sans intérêt sur 10 ans. “Dans un cadre amical” et “dans un souci de confort financier de mademoiselle Isabelle Adjani” selon les documents consultés par le magazine hebdomadaire L’Express.

gettyimages

 

Également dans le but de se défendre, Adjani a expliqué aux enquêteurs ses différents déboires financiers comme l’arnaque qu'elle a subie de son ex petit ami et qui lui a fait perdre 700 000 euros. La suite de l’enquête qui est toujours en cours nous en dira plus sur le cas Isabelle Adjani.

 

Source : marie claire

 

Des trucs plus intéressants