"C'est ce que j'ai toujours voulu" ! Brigitte Bardot, du cinéma à la cause animale, un cheminement naturel

NOUVELLES DES CÉLÉBRITÉS

"C'est ce que j'ai toujours voulu" ! Brigitte Bardot, du cinéma à la cause animale, un cheminement naturel

Date October 3, 2018 09:23

L’actrice française Brigitte Bardot s’est fait connaître en tant que star du cinéma depuis plus d'une cinquantaine d'années. Et en parallèle à sa carrière, l'actrice a toujours eu une priorité : elle voulait sauver et protéger les animaux. 

undefinedgettyimages

À LIRE AUSSI: L'actrice et mannequin française Brigitte Bardot est devenue une activiste des droits des animaux

Ainsi, en 1973, Bardot cesse de jouer dans les films, se retire chez elle en France et consacre sa vie à sa vraie passion : le bien-être animal. Elle a créé une organisation de secours, la Fondation Brigitte Bardot, et est devenue politiquement active dans le domaine des droits des animaux. Elle est régulièrement en contact avec le capitaine Paul Watson, se tenant au courant des missions de Sea Shepherd (un des bateaux destinés à la protection des animaux marins) et a écrit au gouvernement français sur la chasse à la baleine japonaise et les problèmes des abattoirs.

undefinedgettyimages

Elle a même eu à rencontrer le président de la république Emmanuel Macron, afin de mettre la pression pour une prise de mesure plus fermes visant à protéger les animaux. Elle avait également eu à contacter par le passé Vladimir Poutine, qui considère Bardot comme son actrice préférée, pour le remercier pour son travail en faveur des loups et de l’interdiction du commerce de la peau de phoque. Il n’est pas surprenant que certains se soient interrogés sur ses liens avec les politiciens. Mais selon Global Animal, une fondation de protection des animaux, Bardot signe et persiste :

Je ne joue pas aux jeux politiques.

Et toujours selon Global Animal, elle ajoute :

Je m'en fiche. Je ne m'embête pas avec ça. Je n'appartiens à aucun parti et je ne milite pour personne. Toutes mes causes, y compris les plus radicales, sont motivées par la défense des animaux. Je ne me soucie pas d'avoir l'air conservateur et maladroit. Je ne cherche qu'à soulager mon âme et à protéger les animaux.

Son activisme a commencé sérieusement en 1977, lorsqu'elle s'est publiquement opposée à la chasse au phoque au Canada.

Après cela, elle est intervenue pour s'opposer au transport et à l'abattage de chevaux, à la vivisection, aux corridas, aux élevages industriels, à la chasse, au port de fourrure. Pour soutenir la cause, Bardot a vendu nombre de ses effets personnels aux enchères : ses robes, ses souvenirs et même certains de ses bijoux, notamment une bague en diamant, des bracelets de rubis et un collier de perles que lui a remis le millionnaire allemand Gunter Sachs, son troisième mari. La passion de Bardot pour les animaux a longtemps survécu à sa carrière cinématographique.

Elle dit qu'elle a quitté le cinéma parce qu'elle en avait “marre”, et que son activisme l’a menée à une vie beaucoup plus riche, même si sa beauté hollywoodienne s'est estompée. De son dévouement aux animaux, elle dit :

C’est ce que j’avais rêvé. C'est ce que j'ai toujours voulu.

Tout comme Bardot, d’autres stars s’impliquent dans la défense des animaux, telles que Dian Fossey ou encore Jane Goodall. Elles ont fait de la protection des animaux une priorité. Quel jugement portez-vous sur le combat de Brigitte Bardot ?

À LIRE AUSSI: Protection des animaux en France : Brigitte Bardot réussit à mobiliser le président Emmanuel Macron