Fuyant le génocide en direction des USA, la famille Aznavour a survécu et est finalement restée en France

Fuyant le génocide en direction des USA, la famille Aznavour a survécu et est finalement restée en France

Célébrités

October 3, 2018 16:12 By Fabiosa

Les parents de Charles Aznavour étaient d’origine arménienne. Ils réussissent à échapper au génocide qui a touché le pays. Ils commencent ainsi un long périple qui les conduit en Grèce à un moment donné, puis en France, où ils attendent un visa pour les États-Unis.

C’est la naissance de Charles Aznavour, né Shahnourh Varinag Aznavourian le 22 mai 1924, qui va définitivement changer leurs plans. La famille décide alors de s’installer en France.

C’est le tremblement de terre qui touche le Nord de l'Arménie le 7 décembre 1988 qui va décupler l’engagement d’Aznavour pour le pays d’origine de ses parents. Un tremblement de terre qui fait à l'époque plusieurs milliers de mort, et des centaines de milliers de déplacés.

Très vite, Aznavour décide de voler au secours des Arméniens. Il crée la fondation Aznavour pour l'Arménie. Et depuis une trentaine d'années, son déploiement humanitaire a permis l’implantation de nombreux programmes de charité dans le pays.

Aznavour dira :

Le terrible tremblement de terre de 1988, qui frappa l'Arménie, fut aussi un bouleversement dans ma vie (...) Bien que je sois français avant tout, l'Arménie et les Arméniens sont dans mon cœur, comme dans mon sang.

Une année après cette terrible catastrophe, il réunit 90 artistes internationaux pour le titre “Pour toi Arménie”, au bénéfice des victimes.

En dehors de ce titre, le chanteur a également interprété d’autres chansons, telles que “Music of Armenia”, ou encore “Ils sont tombés”, pour l'Arménie et le génocide qu’elle a connu.

C’est ainsi qu’en 2001, la patrie reconnaissante donne son nom à une place d’Erevan, la capitale Arménienne. Une statue y est même érigée en son honneur.

En 2017, le chanteur et son fils Nicolas Aznavour décident d’y créer la “Fondation Aznavour”, dotée d’un “Centre Aznavour” dans la capitale de l'Arménie. L’objectif est de développer des programmes éducatifs, sociaux et culturels. À l’annonce de la mort de Charles Aznavour, le gouvernement arménien a qualifié Charles de “Héros de l'Arménie”, via son compte Twitter. En réalité, Charles Aznavour et l'Arménie ne se sont jamais oubliés.

En outre, concernant le génocide arménien qui débute le 24 avril 1915, le chanteur expliquait que sa famille maternelle avait payé le prix fort. Aznavour a confié au magazine Paris Match :

Elle a été totalement massacrée. Il n’y a que ma mère et mon arrière-grand-mère qui ont survécu. 

Mais le chanteur était convaincu : la Turquie reconnaîtra un jour le génocide qu’elle a perpétré en Arménie. Vous sentez-vous touché par l’homme de cœur qu'était Charles Aznavour et par ses combats ?

Source : RTBF

À LIRE AUSSI: Charles Aznavour révèle les raisons de son absence aux funérailles de Johnny Hallyday