Donald Trump avait fait des commentaires déplacés au sujet de Kate Middleton, cela a-t-il affecté sa visite ?

Le président américain Donald Trump a terminé sa visite officielle au Royaume-Uni. C'était la première fois que le 45ème président américain se rendait au Royaume-Uni, bien qu'il soit en poste depuis 2016. Au cours de sa visite, Trump a eu un emploi du temps chargé, car il s'agissait d'une visite de travail, pas État.

gettyimages

Il a rencontré le premier ministre pour un dîner et un déjeuner de travail le lendemain, en plus d'assister à une démonstration militaire de l'armée britannique. Le président a également rencontré la reine avant de se rendre en Écosse le vendredi soir pour le reste de son voyage. C'était aussi la première fois que le président rencontrait la reine. Lui et Melania se sont joints à la monarque pour un thé au château de Windsor.

gettyimages

Mais un élément n’a pas échappé aux britanniques qui se rappellent de tout. On sait que le président Donald Trump n'hésite jamais à communiquer ses opinions sur les réseaux sociaux. Il avait publié un post sur Kate Middleton.

Mais qu'est-ce que Donald Trump avait écrit à propos de la duchesse de Cambridge et que les britanniques n’ont pas oublié ?

gettyimages

Effet, en 2012, quand Trump n'était pas encore président à l'époque, il avait tweeté à propos de la Duchesse de Cambridge: “Kate Middleton est superbe, mais elle ne devrait pas bronzer seins nus. Elle est la seule à blâmer”. Puis un second: “Qui ne voudrait pas prendre des photos de Kate et se faire beaucoup d'argent si elle prend des bains de soleil nue. Allez Kate”. C'était quand Kate avait été filmé en train de se bronzer seins nus sur un balcon en France. C'était en 2012, l’affaire avait fait grand bruit.

gettyimages

Le magazine responsable de la publication de ces photo avait alors été condamné pour n’avoir pas respecté la vie privée de la duchesse. De nombreux britanniques n’ont pas oublié ces Tweet de Donald Trump et ont même signé des pétitions afin que sa visite soit annulée. Mais les chances pour que ces pétitions aboutissent étaient bien entendu nulles.

Source : express

À LIRE AUSSI: D'Ivana Trump à Kara Young : les femmes préférées de Donald Trump

Des trucs plus intéressants