La triste descente aux enfers de Laura Smet : pourquoi a-t-elle séjourné 2 fois dans un hôpital psychiatrique ?

Célébrités

October 22, 2018 09:30 By Fabiosa

L’actrice Laura Smet, la fille du célèbre chanteur Johnny Hallyday est une jeune femme qui semble forte, mais qui pourtant est une femme fragile, qui porte de multiples cicatrices. Sa tendre jeunesse n’a pas toujours été un long fleuve tranquille. Elle a eu à traverser de longues et tumultueuses zones d’ombres. Au début de sa carrière d’actrice, la jeune femme a obtenu de plus en plus de rôles, qui lui ont demandé beaucoup d’efforts.

Travailleuse, elle commence à un moment donné à être victime de son propre succès. La peur d'échouer face à des rôles de plus en plus risqués l’envahit complètement. Elle pense alors pouvoir dissiper ses peurs des stimulants peu recommandables. Un paris très risqué. Et sa rupture en 2006 avec son petit ami qu’elle aime profondément, l'écrivain Frédéric Beigbeder, le premier homme à qui elle dit “Je t’aime”, n’arrange rien. La situation devient catastrophique. Ses parents, Johnny et Nathalie Baye s’inquiètent.

Quand Johnny fait interner sa fille

Ainsi, en avril 2007, son père la fait admettre à l'hôpital Georges-Pompidou, suite à l’ingestion d’un cocktail de médicaments. Elle sera ensuite internée à l'hôpital Saint-Anne. Mais Laura n’est pas encore tirée d’affaire. Dans cet état, sa carrière prend un grand coup. Elle doit quitter le tournage du film  "Les femmes de l’ombre", après un mois de tournage, et est remplacée par Marie Gillain. “Une faute professionnelle. C'était affreux, je manquais à mes responsabilités”, reconnaîtra-t-elle plus tard. La jeune actrice fait une rechute et sa maman l’incite alors à suivre une cure de désintoxication et une thérapie de groupe avec les Narcotiques anonymes. Chose que fera Laura. 

Sur sa lancée, elle se séparera également de ses mauvaises fréquentations, déménagera et changera même de numéro de téléphone. Autant de décisions qui lui seront salutaires. Elle réussit finalement à se sortir de cette mauvaise passe qui a failli briser sa vie et sa carrière. Aujourd’hui en froid avec sa belle mère, Laeticia Hallyday, suite notamment au partage de l'héritage du chanteur, les deux femmes ont cependant été complices par le passé.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Публикация от Laura Smet (@laura_smet_)

Laetitia lui rendait des visites quotidiennes à l'hopital

Dans le livre “Laeticia la vraie histoire”, on apprend que les deux femmes partageaient une relation privilégiée.
En effet, en 2006, quand Laura est en grand désarroi et qu'elle est internée à l'hôpital psychiatrique, sa mère Nathalie Baye étant alors débordée par la situation, et son père Johnny ayant une phobie des hôpitaux, c’est Laeticia qui se charge de prendre soin de Laura. Laetitia se rendait à son chevet presque chaque jour, et apportait à manger à Laura.

Hélas, même après son traitement, Laura a continué de dérapper. C’est ainsi qu’une fois elle a été retrouvée toute nue par les policiers dans une rue du 6e arrondissement de Paris, sous l’emprise de plusieurs substances psychotropes.
Elle avait alors été admise en cellule de dégrisement.

Si Laeticia et Laura s’entendaient autant auparavant, ne pourraient-elles pas trouver une entente amiable sur la question d'héritage ? De votre côté, étiez-vous au courant de ces zones d’ombre de la vie de Laura Smet ?

À LIRE AUSSI: Laura Smet : son hommage touchant à son père Johnny Hallyday le jour de son 75e anniversaire