Le jeune chômeur sermonné par Macron a trouvé du travail !

On se souvient tous de ce houleux entretien qui avait défrayé la chronique le 15 septembre, lors de la journée européenne du patrimoine, entre Emmanuel Macron et Jonathan Jahan, un jeune horticulteur, dans un jardin du palais de l'Élysée.

À LIRE AUSSI: Le jeune chômeur qui a interrogé Emmanuel Macron sort de son silence, et sa réponse est sans appel !

Le jeune homme de 25 ans se plaignait au président de ne pas pouvoir trouver de travail, malgré ses efforts acharnés. Il est inscrit à Pôle Emploi, envoie des candidatures, mais aucune réponse. Le président lui avait alors répondu :

“Mais ne perdez pas de temps à me parler : vous faites une rue, vous allez à Montparnasse, vous faites le tour de tous les cafés et restaurants, et franchement, je suis sûr qu’il y en a un sur deux qui recrute”.

Des propos qui avaient choqué de nombreuses personnes, et que l’opposition avait qualifiés d’ “irresponsables et arrogants”. Les médias avaient retrouvé les traces du jeune chômeur quelques jours plus tard. Jonathan avait alors confié à la presse : “Je l’ai un peu en travers de la gorge”, parlant des propos tenus par le président. Et d’ajouter : “Il n’y a pas de problème, s’il y a du boulot, qu’il m’accompagne à Montparnasse”.

undefinedgettyimages

Des échanges qui avaient fait couler beaucoup d’encre et de salive. Mais aujourd’hui, le jeune Jonathan Jahan a retrouvé le sourire. En effet, il vient de décrocher un emploi. Grâce à la médiatisation de son échange avec Emmanuel Macron, il a pu faire un bilan de compétence dans une entreprise, où il a été orienté vers le métier de cariste. 

L’offre y est importante, Jonathan avait l'embarras du choix. Il avait décidé de ne pas donner suite à une vingtaine d’offres dans le secteur horticole, son principal domaine de compétence. Tout est bien qui finit bien donc pour notre jeune Jonathan. Nous ne pouvons que lui souhaiter bonne chance pour la suite. Emmanuel Macron avait-il peut-être raison ?

À LIRE AUSSI: "Je traverse la rue et je te trouve un travail" : la bourde de trop d'Emmanuel Macron ?