Quand Frédérique Noiret qualifie son père Philippe Noiret de "doux tyran"

Philippe Noiret, considéré comme l’un des comédiens les plus talentueux de sa génération, a vu le jour en 1930. Sa carrière démarre en puissance dès les années 1960 avec “La vie de château”. Le comédien a eu avec son épouse Monique Chaumette, également comédienne, une fille nommée Frédérique. Mais la relation entre Noiret et sa fille n’a pas toujours été un long fleuve tranquille. Une relation faite de hauts et de bas.

Embed from Getty Images

Une histoire entre un père et sa fille

Noiret est âgé de 29 ans lorsque sa fille Frédérique voit le jour. Il restera toute sa vie le mari d’une seule et même femme, sa belle Monique. Occupé par ses différents tournages, le comédien voit très peu sa fille. Cette dernière est donc une petite grandement frustrée par cette situation, et manque de l’affection de son père. Comble des malheurs, Frédérique devient anorexique à seulement 20 ans. Une situation qui a davantage compliqué ses relations avec non seulement son père, mais aussi sa mère.

Embed from Getty Images

Elle admet : "Sans le vouloir, j’ai fait beaucoup de mal à mes parents". La jeune fille avait également l’impression que son papa dévouait tout son amour à sa mère : “Toute ma vie, j’ai entendu mon père dire : Monique, tu sais que le seul but dans ma vie, c’est de te rendre heureuse”. Un mélange de situations qui incite la fille à s’exprimer autrement. Ainsi, en 1990, elle écrit un livre intitulé “Amie”. Dans cette œuvre, elle exprime toute sa crispation.

Embed from Getty Images

Dans le livre, elle va jusqu'à faire dire à son double : “Pendant quinze ans, on a essayé de se parler sans rien se dire. Et maintenant c’est trop tard”, et qualifie son papa de “doux tyran”. Une situation qui a vraiment mis son père dans tous ses états. Frédérique a ensuite eu deux enfants que son père aimait beaucoup.

Après la mort de Noiret en 2006 des suites d'un cancer, sa fille a avoué avoir eu du mal à s’en remettre et à faire son deuil.

Source : telestar, ladepeche

Des trucs plus intéressants