Démission surprise : Nicolas Hulot annonce qu'il "quitte le gouvernement" !

Le ministre de la transition écologie, Nicolas Hulot vient d’annoncer sa démission du gouvernement d’Edouard Philippe. C’est lui-même, en personne, qui a fait cette annonce ce matin sur les antennes de Radio France Inter.

“Je prends la décision de quitter le gouvernement”, a-t-il déclaré, sous le regard abasourdi de ses intervieweurs, notamment Léa Salamé, qui l’a aussitôt relancé : “Vous êtes sérieux la ? Je tiens à préciser que vous ne nous l’aviez absolument pas dit avant de rentrer dans ce studio”. On pouvait comprendre l'étonnement de la journaliste, car les journalistes sont généralement informés sur le contenu d’un entretien.

Selon le principal concerné, c’est-à-dire Hulot, personne n'était au courant de sa décision. Il n’a informé ni le président Emmanuel Macron, ni le Premier ministre Edouard Philippe. Hulot a néanmoins reconnu que sa manière de procéder n’est pas très “protocolaire”, mais persiste et signe qu’il n’a informé personne, “y compris ma propre épouse”. Cependant, il reconnaît que durant toute la durée qu’il a occupé cette fonction, en tout 14 mois, il a reçu une "affection" et une "fidélité" indéfectible du président et du Premier ministre.

Mais certains observateurs avertis estiment que cette démission était prévisible au vu des critiques que Hulot cristallisait autour de lui, suite à certaines de ses décisions, par exemple, le report jusqu'en 2025 de l'objectif visant à ramener la part du nucléaire dans la production électrique à 50%. Néanmoins on peut également lui concéder certaines victoires telle que l’abandon du projet de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Mais Nicolas Hulot attribue cette démission a la légère marge de pouvoir qui lui est accordé en termes de décision.

“Je sais que seul je n’y arriverai pas (...) J’ai un peu d’influence, je n’ai pas de pouvoir”, a-t-il confié. Par ailleurs, Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement a paru agacé quand il a appris en direct sur l’antenne de BFM, la démission de Hulot. Il confirme n’avoir pas été informé, et a dit regretter l’absence totale de “courtoisie” dans la démarche de démission du ministre, qui n’en a informé personne.

Source : France Inter / Twitter, BFMTV / Twitter, huffingtonpost

À LIRE AUSSI: Brigitte Bardot attaque Nicolas Hulot, "un trouillard" qui "ne sert à rien"