Congrès de Versailles - Emmanuel Macron : "Je sais que je ne réussis pas tout"

Le président de la République, Emmanuel Macron s’est exprimé hier 9 juillet devant les parlementaires, députés et sénateurs réunis en congrès au palais de Versailles. Comme il avait pris l’engagement de parler une fois tous les ans aux parlementaires, Emmanuel Macron tout comme il l' avait fait l'année dernière a présenté hier son discours annuel devant l'hémicycle.

gettyimages

Un discours qui a débuté aux environs de 15H02. Le président a rappelé le cap et les grandes lignes directrices de son quinquennat. Un discours durant lequel il a touché tous les aspects de la vie de la Nation française. De l'économie à l'éducation, en passant par l’emploi, rien n’a été oublié. Après avoir salué le travail abattu par les parlementaires pour faire avancer certaines réformes, il est entré dans le vif du sujet.

gettyimages

Parlant de son bilan, il précise que tous les problèmes ne se résoudront pas en une seule année. Par ailleurs, “Je sais que je ne peux pas tout, je sais que je ne réussis pas tout”, a-t-il déclaré. Concernant l'étiquette de “président des riches” qui lui est collée depuis quelque temps, il indique qu’il applique une politique pour les entreprises afin d’aider les entreprises, mais aussi pour booster l’emploi.

gettyimages

Pour les dépenses publiques, il a rappelé toute sa volonté de continuer à les diminuer de façon continuelle. En ce qui concerne l’emploi, le président a annoncé une prochaine réunion avec les 100 meilleures entreprises de France, afin d’inciter ces derniers à un engagement “d’apprentissage et d’embauches” dans les quartiers en difficulté.

gettyimages

Par ailleurs, il a déclaré, pour la prochaine année, la nécessité de bâtir l’Etat providence du 21e siècle et cela sera une “priorité” a-t-il précisé. Sur le cas du terrorisme, il s’est félicité de la politique qui a permis de sortir de l'état d’urgence, et appelle à la vigilance. Pour l'éducation, il a salué les réformes par exemple sur l'école obligatoire à partir de 3 ans.

Source : parismatch

À LIRE AUSSI: Emmanuel Macron veut une piscine à Brégançon

Des trucs plus intéressants