Le "baby blues", ce trouble de la maternité dont a souffert Audrey Fleurot avec son premi

NOUVELLES DES CÉLÉBRITÉS

Le "baby blues", ce trouble de la maternité dont a souffert Audrey Fleurot avec son premier bébé Lou

Date May 28, 2018 08:57

Sommes-nous réellement préparées à nous occuper d’un nouveau bébé ? C’est une question que de nombreuses femmes se posent avant l’accouchement ou juste après la naissance. Ce fut aussi le cas d’Audrey Fleurot, qui confie avoir vécu un « gros baby blues » suite à la naissance de son fils Lou. Voici comment l’actrice et mère de 40 ans a vécu ce phénomène qui touche de nombreuses mères dans le monde.

La grande dépression d’Audrey Fleurot à la naissance de son fils Lou

À l’occasion de la promotion du nouveau film La fête des mères (bande-annonce ici), l'actrice est revenue sur sa première expérience en tant que maman avec son fils Lou, né en 2015. La jeune femme, bien qu’étant enceinte, devait jouer des rôles dans deux films cette année-là.

gettyimages

Les tournages avaient occupé une bonne partie de sa grossesse, ne laissant plus le temps à la femme de se focaliser sur l’arrivée prochaine de son bébé. Dès lors, Audrey Fleurot a été surprise par l'enchainement des évènements et par le temps passé trop. Elle s'est retrouvée submergée par le doute suite à sa première rencontre avec ce petit être qu'elle a mis au monde.

À ce moment, le petit Lou semblait être un étranger dont la maman devait prendre soin de façon méticuleuse. Ainsi commence le baby blues de l’actrice qui raconte :

 

Soudain, la vie de cette personne est complètement entre vos mains. C'est terriblement angoissant. Si vous ne vous en occupez pas bien, il meurt.

 

La nouvelle maman ne cessait de se répéter :

 

J'ai fait la plus grosse erreur de ma vie, je ne vais pas y arriver toute seule.

 

gettyimages

 

Mais on ne naît pas mère, on le devient. Audrey Fleurot a donc repris son courage à deux mains pour surmonter cet épisode d’angoisses. Après avoir consulté un médecin, il se trouvait que ses angoisses étaient d’origine hormonale. Un cauchemar qui se termine bien, dès lors que l’actrice a suivi un traitement adapté à ce trouble que pourraient connaître toutes les mères célibataires.

Comment avez-vous établi le lien de maternité avec votre bébé à sa naissance ? Connaissiez-vous ce phénomène de "baby blues" ?

Source : Huffpost

À LIRE AUSSI: 10 choses que personne ne dit au sujet des premiers jours de la maternité