Nouvelle controverse pour Macron : 50 000 voire 500 000 € de vaisselle récemment commandée par l'Élysée

Célébrités

June 18, 2018 10:32 By Fabiosa

Quel est le véritable montant de la vaisselle dernièrement commandée par le couple Emmanuel et Brigitte Macron ? Pendant que les épineux débats s'enchainent sur la gestion du budget national, un nouveau coup de tambour vient de retentir avec l'estimation faite du montant déboursé par le palais de l'Élysée pour cette nouvelle acquisition de luxe.

Les grands changements extrêmement coûteux réalisés au palais de l'Élysée par Emmanuel Macron

gettyimages

Les questions d'argent sont souvent très épineuses en France comme en témoigne l'expression de « pognon de dingues » que coûteraient les aides sociales au budget de l'État. Cependant, il ne s'agit plus de mutualités mais de vaisselles utilisées par le palais de l'Élysée lors des grands événements.

gettyimages

Il semblait important pour Emmanuel et Brigitte Macron de changer le service d'argenterie qui servait depuis l'époque du président Chirac. Cependant, ce qui retentit très fort dans les oreilles des français est le montant investit pour cette rénovation des couverts de la présidence.

Une première annonce a révélé un montant de 50 000 euros déboursé pour le remplacement des 1 200 pièces qui se trouvaient à l'Élysée depuis plusieurs années. Mais une nouvelle estimation du service confectionné par la Manufacture de Sèvres révèle un montant total de 500 000 euros.

Nous remarquons à quel point un seul zéro de différence parvient à affoler des millions de personnes ! Ces montants sont basés sur les tarifs standards de la Manufacture de Sèvres. Le zéro serait-il apparu par erreur ou omis lors de la première déclaration faite par l'Élysée.

gettyimages

 

Une question à laquelle Emmanuel Macron devra répondre afin de rassurer ou d'arracher d'un trait ce pansement douloureux aux français.

Changer la vaisselle était-il une priorité en cette période où l'austérité est prêchée ?

Source : Gala, 20 Minutes

À LIRE AUSSI: La réponse crue d'Emmanuel Macron sur l'épineuse question des aides sociales en France