Jean-Louis Trintignant toujours en deuil, 15 ans après le décès de sa fille Marie

NOUVELLES DES CÉLÉBRITÉS

Jean-Louis Trintignant toujours en deuil, 15 ans après le décès de sa fille Marie

Date May 28, 2018 09:48

Le 1er août 2003, Jean-Louis Trintignant perdait sa fille Marie décédée suite à des coups reçus de son mari Bertrand Cantat. Le chanteur a été libéré après avoir purgé une partie de sa peine, mais depuis, Jean-Louis Trintignant n’est toujours pas arrivé à faire le deuil de sa fille. Aujourd'hui, le comédien français de 87 ans fait part de cette douleur qui le ronge depuis 15 ans déjà.

Impossible de faire le deuil de sa fille Marie décédée en 2003

Le temps ne semble aucunement passer pour le comédien français Jean-Louis Trintignant, que la vie a subitement privé de sa fille de 41 ans Marie. La jeune femme entretenait une relation difficile avec le chanteur Bertrand Cantat, responsable de sa mort en 2003 suite à une violente dispute.

Denis Makarenko / Shutterstock.com

Le père ne parvient toujours pas à surmonter cette douleur, même s’il s’est longtemps réfugié dans son travail. Dans des propos recueillis par Laurent Delahousse, il confie :
 

Je vais de plus en plus mal depuis quinze ans. Je vais de plus en plus mal, oui. Il y a des gens qui me disent parfois : « Vous devriez faire ce film, cela vous fera du bien. » 

Le comédien, souffrant également d’un cancer (une annonce faite en 2017), ajoute :

 

 Oui, c'est vrai d'ailleurs… C'est un peu vrai, ça me fait du bien… Ça me fait du bien de travailler. 

 

Ce dernier s’en veut également de ne pas avoir été présent pour sa fille ce soir-là, car trop occupé au moment du drame. Aujourd’hui, la maladie ne semble aucunement effrayer le comédien français de 87 ans qui préfère au contraire s’investir encore plus dans son travail, sa seule source de joie. 

Denis Makarenko / taniavolobueva / Shutterstock.com

 

Jean-Louis Trintignant ne s'est que rarement exprimé sur cette tragédie survenue à Vilnius en 2003. Mais après avoir brisé ce son long silence, nous espérons qu'il pourra petit à petit retrouver la paix intérieure. Même si un parent ne peut jamais complètement se remettre du décès tragique de son enfant.

Source : Gala, Le Point