Lily Allen porte le poids d'un abus sexuel et le coupable, un proche, est toujours libre

Célébrités

June 19, 2018 09:57 By Fabiosa

Le monde de la musique est fait de succès et de paillettes, mais l’envers de ce beau décor peut parfois être effrayant. Comme pour le cinéma, les accusations d’abus sexuels sont monnaies courantes, même si rares sont les artistes qui osent donner de leur voix pour dénoncer ces exactions. Celles qui sortent de leur silence, comme Lily Allen, peinent à se faire entendre. C’est du moins ce qui ressort d’une interview accordée par l’artiste britannique à iNews il y a quelques jours.

gettyimages

L’évènement qui marqua la vie de Lily Allen

Pendant 7 ans, Lily Allen a été la proie d’un harceleur fou. Si ce passage douloureux a été difficile à supporter, ce qui a réellement marqué sa vie, c’est l’agression sexuelle dont elle a été la victime dans le cadre de son travail. Un proche gravitant dans son milieu professionnel a sexuellement abusé de sa personne. Cette révélation a été faite au média iNews avec beaucoup de retenue :

Des choses me sont arrivées et il me serait difficile d’en parler parce qu’elles sont liées à des gens avec qui je travaille.

Toute réserve observée, on pourrait s’attendre à ce que le coupable ait déjà été châtié pour ses actes, mais il n’en est rien puisqu’aucune plainte n’a été formulée par l’artiste. Et le déni observé dans son entourage ne facilite pas la prise de parole. 

Briser l’omerta, une mission difficile

Comme Rose McGowan, une des premières tombeuses d’Harvey Weinstein, Lily Allen n’a pas été assitée ni aidée par son entourage lorsqu’elle a dénoncé son agresseur : "Je l’avais raconté à des gens autour de moi - des femmes ! - et personne n’a rien fait".

gettyimages

De ce qui ressort de l’interview de l’artiste britannique, l’agresseur, un membre de son équipe, jouit d’une influence telle qu’il n’est pas inquiété par les conséquences de ses agissements. Face à lui, elle ne fait pas le poids, car elle ne rapporte pas autant d'argent.

Si elle nourrit l’envie de sortir du silence afin de mettre à jour les abus qui ont cours dans le monde musical, elle craint les retombés de ce geste. En plus de condamner sa carrière, une dénonciation n’aura pas le résultat attendu. 

gettyimages

Le milieu musical, affirme-t-elle, est un cercle fermé où l’on se retrouve souvent à travailler avec les mêmes personnes bien qu'étant expatrié. De Londres à Los Angeles, elle aura toujours affaire à son bourreau à un moment donné.


« C’est la même brochette de gens des deux côtés de l’Atlantique et c’est inextricable parce que ce sont des contrats de 15 ans. »

 


Cette résignation, Rose McGowan l’a également connue avant que ses dénonciations publiques sur les abus du plus grand producteur d’Hollywood ne fassent éclater l’un des plus gros scandales du siècle sur les mœurs de ce milieu. Si pour l’instant, la parole n’est pas encore libérée dans le secteur musical, l’espoir est encore permis pour toutes ces chanteuses qui souffrent, mais qui gardent le silence par crainte de tout perdre.