La princesse saoudienne Hayfa pause pour le magazine Vogue Arabia et la couverture fait déjà des vagues

Célébrités

June 4, 2018 17:10 By Fabiosa


Le 24 juin, les femmes pourront enfin se mettre au volant de leur véhicule en Arabie Saoudite. Elles bénéficieront ainsi de la levée officielle de cette interdiction pour laquelle des militantes se battent depuis des années, et pour laquelle bon nombre ont été faites prisonnières et sont encore emprisonnées.
 

 

Une princesse saoudienne au volant d’une auto

Dans le but de célébrer cette évolution notable, le numéro du mois de juin de l’édition moyen-orientale du magazine « Vogue »  a fait le pari assez fou de mettre la princesse en une afin de rester au cœur de l'évolution du royaume et d’illustrer ce qui change à travers des portraits de femmes avant-gardistes. Le choix de la princesse Hayfa bint Abdallah al-Saoud, artiste-peintre et mécène, tombait sous le sens.

 

 

Installée au volant d’une voiture, un cabriolet rouge à l’intérieur en cuir couleur camelle, la princesse pose dans le désert pour le nouveau numéro de Vogue. En gants de cuir et talons aiguilles, dans une robe couture, le visage parfaitement maquillé et le regard pénétrant, la photo prise de la jeune femme renvoie parfaitement l’image de la femme libérée. Dans un pays où le droit des femmes est encore un sujet tabou et des militantes féministes sont derrière les barreaux, cette belle couverture peut être interprétée sous différents angles.

 


Un numéro Vogue spécial : femme forte

Vogue est un magazine résolument tourné vers le soutien des femmes. Certes, la mode y tient une place centrale, mais comme l’a démontré ce nouveau numéro, le glamour peut, de temps en temps, laisser place à des porte-drapeaux tels que ces portraits de femmes fortes qui font bouger la condition féminine en Arabie Saoudite.
Ce numéro est également un espace de sensibilisation qui prouve assez clairement que la vie d’une femme saoudienne n’est pas un long moment d’esclavage à la religion.

La femme arabe peut exploiter des espaces d'actions pour s’autodéterminer.
 

 

Fatimah Baeshen, la première femme porte-parole de l’ambassade saoudienne aux États-Unis, Manal al-Sharif, une importante militante du mouvement en faveur des droits des femmes dans la région, Saja Kamal, une joueuse de football qui essaie de monter la première équipe féminine de football d’Arabie Saoudite sont quelques-uns des visages de femmes saoudiennes heureuses et épanouies.

 

 

La polémique derrière cette couverture emblématique

Aucune princesse saoudienne ne se sera jamais autant exposée au public comme l’a fait la fille du défunt roi Abdallah en posant pour un magazine international. Pour Manuel Arnaut, rédacteur en chef de « Vogue Arabia », cette décision de la princesse est celle du courage, un acte de soutien en faveur de toutes les femmes de son pays. 

 


À l’échelle du pays, des voix discordantes se sont élevées dans le rang de ses féministes pour dénoncer l’arrestation de certaines militantes au mois de mai. Sans vraiment dénigrer le geste de princesse, elles sont surtout tenues à rappeler que derrière les évolutions concédées par le royaume, les emprisonnements de militantes féministes sont toujours d’une actualité brûlante.