Élisabeth II ou l’histoire d’un règne aussi long que fabuleux

Célébrités

June 7, 2018 15:52 By Fabiosa

 

Il y a 65 ans, le 2 juin 1953, le monde assistait à ce qui devait être le sacre de l’un des règnes les plus longs de l’histoire de la Grande-Bretagne. À l'abbaye de Westminster ce jour-là, la reine Élisabeth II se faisait couronner à seulement 27 ans, près d’un an après le décès de son père le roi George VI. Comme chaque année, le royaume commémore cet évènement marquant de son histoire et pour cette année 2018, le 2 juin aurait pu être marqué d’une pierre blanche, car la reine est devenue le plus ancien chef d’État. Son règne n’aura pas été qu’un conte de fées.
 


Un règne qui démarre sur les chapeaux de roues

Quand elle est devenue reine, la Grande-Bretagne avait du mal à se reconstruire après la Seconde Guerre mondiale. Le Trésor était vide, la nourriture était encore rationnée et l'Empire britannique commençait à s'effriter, à commencer par l’indépendance de nombreux pays comme l’Inde. Pour sortir de la crise, la jeune reine a dû se retrousser les manches aidée par son époux et son équipe pour gagner chacune de ses victoires et se remettre de ses déceptions. 

 

 

 

La période Thatcher 


La cohabitation avec le Premier ministre Magaret Thatcher ne fut pas une période de tout repos pour la reine. Les décisions de la cheffe de l’exécutif ont suscité chez elle bien plus que des haussements de sourcils. La politique de fermeture des mines de charbon sera l’un de leurs principaux sujets de discorde, mais comme à son habitude, la reine a su dépasser ses évènements.

Reine, un métier et une vocation 

gettyimages


Le flegme habituel du peuple anglais n’en fait pas pour autant des sujets faciles à diriger. La monarchie anglaise a dû rivaliser d’ingéniosité pour conserver son image et s’attirer l’approbation du peuple à force de communication et d’ouverture d’esprit. À plusieurs reprises, le pouvoir de reine Élisabeth II a dû essuyer la défiance populaire comme en 1997 à la mort de la princesse Diana. De virulentes critiques lui ont été adressées pour son manque de compassion. D’aucuns l’auraient accusée d’être à l’origine du complot ayant entraîné son décès.

 

Les joies du quotidien


Malgré son sacré caractère et sa fermeté légendaire sur les questions politiques, religieuses et protocolaires, la reine est aussi une grand-mère et une arrière-grand-mère comblée assez ouverte au vent de la modernité comme en témoignent ses tenues colorées. Lorsque l’actualité lui laisse un certain répit, elle coule des moments paisibles durant lesquels elle peut se consacrer à quelques une de ses passions que sont les courses hippiques et les chiens.

 

gettyimages

 

À ce jour, Élisabeth II mérite de figurer dans le Guinness des records. C’est le souverain britannique qui a régné le plus longtemps. Elle exerce son immense pouvoir depuis exactement 66 ans si l’on inclut la période qui s’est écoulée entre le décès de son père et son couronnement. C’est également la souveraine la plus âgée et la plus ancienne en fonction. Elle a atteint ce record en 2016 avec le décès du roi de Thaïlande Rama IX. Grâce à elle et ses arrières petits enfants, la monarchie anglaise a renoué avec un certain âge d'or.