Patrick Chesnais est rongé par l'angoisse après la mort de son fils

STYLE DE VIE

Patrick Chesnais parle de son angoisse constante après la mort de son fils

Date January 24, 2020 16:16

Patrick Chesnais n'en peut plus ! Sa torture est telle qu'il en deviendrait presque fou.

Un acteur prospère

Tout d'abord destiné au théâtre, c'est avec surprise que Patrick Chesnais fait ses débuts au cinéma dans les années 1970. En 1989, il remporte un César pour son rôle mythique dans le film La Lectrice.

Depuis, le comédien parcourt les scènes du pays entier et tourne dans une multitude de films. Nous n'avons pas fini d'entendre parler de lui !

Une douloureuse épreuve

Dans la nuit du 12 au 13 novembre 2006, Patrick Chesnais perd son fils Ferdidand, alors considéré comme un futur prodige du théâtre:

  • le jeune homme était monté à bord d'une voiture conduite par un ami ;
  • le véhicule a percuté une autre voiture qui roulait en sens inverse sur la voie.

Quatorze ans après les événements, l'acteur ne cesse de regretter le passé:

Je me disais que j'aurais dû mieux le protéger et que c'est moi qui aurais dû être dans cette boîte... Je n'ai pas été un bon père. Un bon père, ça empêche son fils de mourir à vingt ans.

Quant au conducteur qui a tué son fils en roulant en sens inverse, il a écopé d'une peine de prison. Malheureusement, cela n'a pas du tout consolé sa famille.

Un acteur torturé

Depuis, Patrick Chesnais se méfie de tout et a très peur pour sa famille. Une situation à la limite du supportable, dont il parle à Gala:

J’ai été inquiet quand Emilie m’a dit qu’elle voulait devenir actrice car c’est un métier de gladiateur. Victor, lui, pratique la danse. C’est un adolescent, alors, il a sa vie, c’est normal, mais je trouve que je ne le vois pas assez... Avec le temps qui passe, l’inquiétude pour les miens ne se calme pas, mais j’essaye d’avoir un regard amusé sur la vie.

L'acteur a bien trop de peine. Il est néanmoins courageux d'avoir fait face à ce deuil si difficile. Il ne cesse de se battre pour que personne d'autre ne connaisse sa douleur. Une noble décision qui n'est pas très simple à réaliser. Nous souhaitons bon courage à Patrick Chesnais en espérant que l'avenir lui sera plus favorable.