Compatissants, les gendarmes d’Annœullin offrent une journée de rêve à Charlie, atteint d'un cancer du cerveau

Famille & Enfants

December 7, 2018 15:40 By Fabiosa

Il s’appelle Charlie et il habite à Carnin, commune située dans la région des Hauts-de-France. Il n’avait que quatre ans quand il a reçu le diagnostic d’un médulloblastome, une forme de cancer du cerveau très fréquente chez les enfants. Cependant, entre les séances de radiothérapie, le petit bonhomme a des moments de bonheur. Ses parents font tout pour que les rêves de leur fils se réalisent... et appellent les gendarmes.

À LIRE AUSSI: 8 symptômes du cancer du poumon et comment réduire le risque de développer cette maladie

En dépit de sa grave maladie, Charlie sait profiter de la vie

Malgré le diagnostic peu encourageant, la famille de Charlie espère le mieux et s’accroche aux 60 % de chance de guérison à 5 ans. La voie de Charlie est difficile, mais le petit garçon se bat contre la maladie et rêve de visiter la gendarmerie.

Cette histoire n’a pas laissé les gendarmes d’Annœullin indifférents. Ils ont invité la famille carninoise dans leurs bureaux et ont même offert des cadeaux au petit pendant sa visite. Après la brigade canine de la police et la caserne des pompiers, voilà un autre rêve de Charlie qui s’est réalisé.

D’ailleurs, ce n’est pas la première fois que les gendarmes d’Annœullin rencontrent les enfants pour leur parler du métier et participent aux différentes actions de sensibilisation des jeunes aux problèmes, comme le harcèlement, qui deviennent encore plus graves de nos jours. L'activité de la gendarmerie ne s'arrête pas là : les jeunes sont également invités aux bureaux pour mieux connaître la vie quotidienne de la brigade. 

À LIRE AUSSI: Les signes avant-coureurs du cancer de la moelle osseuse auxquels il faut prêter attention

Ses rêves vont plus loin qu'une visite de la gendarmerie

Alors que Charlie se prépare aux 36 semaines de chimiothérapie, il pense déjà à une autre visite. Mais cette fois-ci, le garçon rêve de monter dans une fusée. Le moment que Charlie attend avec impatience et qui va sûrement apporter de la joie dans la vie de ce bonhomme qui, nous l'espérons, ne cèdera pas à sa maladie.

Chaque année, en France, 60 nouveaux cas de médulloblastome sont diagnostiqués chez les enfants, tandis que le budget accordé pour les recherches sur les cancers pédiatriques ne semble pas prioritaire pour les membres du gouvernement qui, d'après le père de Charlie, n’affectent pas suffisamment de ressources pour avancer les recherches.

Le petit Charlie continue de lutter contre le médulloblastome, cette grave maladie qui, en général, touche les garçons. Selon la recherche publiée dans Science Translational Medicine, malgré l'évolution du traitement au cours des derniers 30 ans, la chirurgie et la radiothérapie restent les moyens les plus sûrs de lutte contre la maladie. Cependant, les conséquences d'une intervention chirurgicale peuvent être irréversibles. Les petits patients sont susceptibles de subir la perte de la parole et de graves difficultés d'équilibre.

Toutes nos pensées sont pour Charlie et sa famille, nous espérons que ce courageux garçon retrouvera bientôt une bonne santé !

À LIRE AUSSI: Le cancer de l'estomac : les symptômes courants et que faire pour l'éviter