Ce Suisse ne pouvait pas quitter Lombok sans aider les victimes du séisme

Ce Suisse ne pouvait pas quitter Lombok sans aider les victimes du séisme

Inspiration

August 15, 2018 17:21 By Fabiosa

Après avoir été frappée par trois séismes successifs, l'île de Lombok en Indonésie se réveille sous ses cendres et ses décombres. Le bilan est lourd, et même très lourd. Le lundi 13 août, les autorités ont annoncé le chiffre de 436 morts.

Laurent Gwad Glassey / Facebook

Et ils pensent même que ce chiffre est provisoire et risque de s’alourdir, puisque les secouristes ne cessent de sortir les corps des décombres. On sait aussi que de nombreux touristes étrangers qui se trouvaient en vacances sur l'île avaient été pris au piège, et ne pouvaient pas sortir de cet enfer. Et parmi les étrangers, il y a Laurent Glassey, résident de l’île de Chibok depuis 2013, mais de nationalité suisse.

Laurent Gwad Glassey / Facebook

Ce père de famille, sa femme, et leurs 2 enfants sont sortis sains et saufs de ce tremblement de terre. Ils ont eu beaucoup de chance, mais ont malheureusement tout perdu. Leur maison et l’auberge qu’ils géraient. Avec ces énormes pertes, Laurent a décidé de rentrer en Suisse avec toute sa famille. Mais le père de famille ne souhaite pas retourner au pays natal sans d'abord aider les habitants de l'île.

Laurent Gwad Glassey / Facebook

Et pour ce faire, Laurent a lancé une cagnotte afin de lever des fonds et aider les habitants de l'île. Le lundi 13 août, seulement huit jours après le lancement de cette récolte de fonds, la cagnotte s'élevait déjà à 4 250 euros, et continuera très probablement de grimper.

Laurent Gwad Glassey / Facebook

Une collecte qui servira à fournir aux habitants de l'île des denrées et des soins de première nécessité. Un geste et un élan de compassion bien rare de nos jours, et que l’on aimerait tant voir plus souvent.

Source : Laurent Gwad Glassey / Facebook, 20min, huffingtonpost