Atteint d'autisme, le jeune Nicolas décroche son BAC S avec mention "Très bien" à 17 ans

Inspiration

July 16, 2018 13:59 By Fabiosa

Rien ne présageait un avenir académique pour le jeune Nicolas Cadre, a qui avait été diagnostiqué une forme d'autisme à l'âge de 3 ans. Aujourd'hui, ce jeune déterminé à réaliser ses rêves démontre que l'autisme, contrairement à ce que beaucoup pensent, n'est pas un handicap. D'une incroyable intelligence, Nicolas obtient son diplôme de fin d'études lycéennes avec une forte moyenne et ce n'est pas sans le soutien d'une famille soudée.

Le bel exemple de réussite Nicolas Cadre, bachelier émérite malgré son autisme

panitanphoto / Shutterstock.com

La vie n'a pas toujours été radieuse pour Nicolas Cadre, un jeune français vivant à Leyme et qui souffre d'autisme depuis ses 3 ans. Nicolas grandira loin des autres enfants, car hospitalisé dès la maternelle, immédiatement après la confirmation de son autisme. Mais cette exclusion du système scolaire classique ne va pas empêcher le jeune garçon d'apprendre comme tous les enfants de son âge.

Fort heureusement, Nicolas Cadre pouvait compter sur le soutien indéfectible de sa famille, ayant veillé à une bonne organisation tout au long de son cursus. Mais c'est surtout sa mère que le jeune garçon devra remercier.

 

Il y a eu un engagement familial fort. Ma mère était mon coach.

 

AimPix / Shutterstock.com

Si son parcours estudiantin s'est déroulé plus ou moins sans accrocs, Nicolas aura rencontré ses plus grandes difficultés une fois arrivé en classe de terminale. Il aura fallu quelques aménagements et beaucoup plus d'efforts pour que le jeune garçon âgé de 17 ans tire son épingle du jeu. Il passera d'ailleurs la plupart des épreuves à son domicile sur ordinateur. Il s'en sortira d'ailleurs très bien pour l'épreuve de philosophie.

smolaw / Shutterstock.com

Une situation délicate qui n'empêchera pas le jeune Nicolas de décrocher son BAC scientifique avec une moyenne de 16,82. Bravo cher Nicolas ! Cela représente désormais un grand espoir pour les jeunes enfants autistes souvent marginalisés ou conduits tôt en psychiatrie. Cet élève démontre que la place des autistes n'est pas à l'hôpital, mais dans une école parfaitement adaptée à leurs besoins.

Comme tout le monde Nicolas a plusieurs passions, l'informatique et les jeux vidéo, et un rêve qu'il chérit : devenir un développeur de la grande école de programmation de Montpellier. Ce que nous lui souhaitons vivement d'ailleurs !

Comprenez-vous que l'on considère encore l'autisme comme une maladie grave et handicapante ?

Source : 20 Minutes, Demotivateur

À LIRE AUSSI: Cette femme qui a trois frères autistes raconte comment ils ont changé sa façon de voir la vie