Arythmie : définition, symptômes, types, causes et prévention

ART DE VIVRE ET COMMUNAUTÉ

Arythmie : définition, symptômes, types, causes et prévention

Date June 8, 2018 17:44

Vous savez probablement que le rythme cardiaque normal chez n’importe quelle personne est 60 à 100 pulsations à la minute et que ce nombre peut s'accélérer quand vous faites du sport. Vous avez probablement entendu parler du terme “une arythmie cardiaque”. Mais savez-vous ce que ce terme signifie ? Nous allons répondre à cette question en donnant la définition de la notion “arythmie cardiaque”, en nommant ses types, ses symptômes et les causes qui peuvent être à l’origine de ce trouble.

Alors, la première chose qu’il faut savoir est qu’une arythmie cardiaque est un trouble de la santé qui se manifeste par le battement irrégulier du coeur. Il est important aussi de savoir qu’elle n’est pas toujours symptomatique tout comme la présence des symptômes ne signifie pas qu’il s’agit d’un problème vraiment grave. Pourtant, souvent l’arythmie cardiaque se manifeste par :

  • une perte de connaissance ;
  • des palpitations ;
  • des étourdissements ;
  • une chute brusque de la tension artérielle ;
  • une irrégularité du pouls ;
  • une faiblesse, des douleurs dans la poitrine et un essoufflement (dans certains cas).

Les arythmies sont généralement classées selon l’effet qu’elles produisent (une accélération ou un ralentissement des battements du coeur) et selon le lieu où les arythmies prennent naissance (le ventricule ou l’oreillette). Ainsi, on distingue 2 types de l’arythmie - la tachycardie et la bradycardie qui, à leur tour, se divisent en plusieurs autres formes dont nous allons citer les plus courantes.

Les tachycardies

Si le coeur produit plus de 100 pulsations à la minute, on parle de tachycardie. L’arythmie de ce type peut survenir soit dans les cavités inférieures du coeur, soit aux oreillettes. Parmi les formes les plus courantes qui surviennent dans les ventricules, on distingue une tachycardie ventriculaire (un battement régulier qui peut atteindre 250 pulsations à la minute), une fibrillation ventriculaire (des contractions désorganisées et rapides des ventricules cardiaques qui exigent une intervention médicale d'urgence), une extrasystole ventriculaire (une contraction prématurée dans les ventricules) et le syndrome du QT long (des battements irréguliers et accélérés du coeur).

Quant aux tachycardies qui surviennent aux oreillettes, il y en a beaucoup, mais voici les formes les plus courantes :

  • un flutter auriculaire (les battements cardiaques sont structurés et atteignent 300 battements par la minute) ;
  • une fibrillation auriculaire. C’est le type le plus fréquent d’arythmie qui se manifeste par une contraction de l'oreillette en fibrillation à un rythme allant jusqu’à 600 par minute et une très mauvaise circulation du sang ;
  • une tachycardie supraventriculaire (160- 200 contractions par minute) ;
  • une tachycardie sinusale peut survenir après un effort physique, en cas de stress, de déshydratation, et de consommation de certains stimulants ou de certains médicaments ;
  • une extrasystole auriculaire (une contraction prématurée du coeur).

Les bradycardies

On parle de bradycardie quand le sang commence à circuler à moins de 60 (40 chez les sportifs) battements de coeur par minute. Contrairement aux tachycardies, il existe seulement 2 formes des bradycardies - le dysfonctionnement du noeud sino-auriculaire (un battement cardiaque est inférieur à 50 fois la minute) et le bloc auriculo-ventriculaire (un défaut de transmission de l'influx électrique).

Quant aux causes qui peuvent provoquer ce trouble de santé, il y en a vraiment beaucoup, mais dans la majorité des cas l’arythmie cardiaque est causée par le stress, la déshydratation, la prise de certains médicaments, le vieillissement, l’abus d’excitants ou de tabac, l’artériosclérose et l’athérosclérose, les problèmes de l'appareil respiratoire, l’embolie pulmonaire et l’insuffisance coronarienne.

D’habitude, l’arythmie cardiaque n’est pas dangereuse pour la santé et n’exige pas de traitement spécial. Cependant, il est fortement recommandé de contacter les services d’urgence si vous ressentez des palpitations, des douleurs thoraciques ou un manque de souffle qui est apparu soudainement. Sinon, cela peut causer des complications assez graves.

Si vous voulez prévenir l’apparition de ce problème, nous vous conseillons de manger sainement, de faire du sport, de consommer avec modération les excitants, mais également d’arrêter de fumer et faire tout votre possible afin d’éviter les situations de stress.

Gardez ces informations en mémoire et n’oubliez pas que votre santé dépend souvent de vos connaissances.

Sources : passeportsante, doctissimo, doctissimo

À LIRE AUSSI: Ces 7 activités physiques sont très bénéfiques pour le cœur


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.