Si vous souffrez de douleurs, de saignements au rectum et de diarrhées, vous pouvez souff

ART DE VIVRE ET COMMUNAUTÉ

Si vous souffrez de douleurs, de saignements au rectum et de diarrhées, vous pouvez souffrir de rectite

Date June 12, 2018 12:06

Si vous n’êtes pas un médecin, il peut être difficile pour vous de comprendre de quel trouble vous êtes atteint en vous basant sur les seuls symptômes que vous ressentez. Pourtant, cela est possible si vous savez “écouter” votre corps et comprendre à quelle partie ou à quel organe les maux que vous éprouvez sont liés. Bien sûr, après avoir identifié la partie du corps qui vous fait du mal, vous ne pourrez pas déterminer l’affection dont vous souffrez et la traiter, mais vous serez en mesure de vous adresser au spécialiste approprié. Ne pas perdre du temps dans certains cas peut se révéler très important et contribuer à éviter des complications. Et c’est aussi le cas de la rectite, aussi appelée proctite.

La proctite est une inflammation plus ou moins grave de la muqueuse du rectum, qui fait partie du système digestif inférieur et relie la dernière partie du côlon et l’anus. La rectite peut être très douloureuse et par conséquent très gênante, voilà pourquoi il est très important de consulter un médecin et de traiter la proctite à temps.

Symptômes

Généralement, cette affection se manifeste par une envie constante d’aller à la selle, un saignement rectal, des douleurs dans le rectum, à l’anus ou sur le côté gauche de l’abdomen, d’un sentiment de plénitude dans le rectum et des diarrhées liquides ou des selles molles.

Causes

Beaucoup de causes peuvent être à l’origine de la proctite, mais les plus répandues sont les suivantes :

  • des infections sexuellement transmissibles (gonorrhée, herpès, syphilis, verrues anales, chlamydia) ;
  • des maladies auto-immunes de l'intestin (la colite ulcéreuse ou la maladie de Crohn) ;
  • des infections rectales qui apparaissent après l'utilisation de certains antibiotiques ;
  • d'autres infections (causées par des bactéries comme les shigelles ou la salmonelle) ;
  • des traitements par radiothérapie du cancer de l'ovaire, du rectum, de l'anus ou de la prostate ;
  • divers traumas de l’anus.

Complications

Si vous présentez un ou plusieurs symptômes de la rectite, il est fortement recommandé de consulter votre médecin afin qu’il puisse faire les examens nécessaires et vous prescrire le traitement approprié. Si vous ne le faites à temps, vous risquez d’être confronté à des complications telles que l’anémie, des ulcères sur la paroi interne du rectum ou des fistules (une connexion anormale qui peut apparaître entre différentes parties de l'intestin, entre l'intestin et d'autres organes tels que le vagin et la vessie, par exemple).

Traitement

Quant au traitement, il consiste à réduire l'inflammation, à contrôler la douleur et à traiter les infections à l’origine de l’affection. Votre médecin pourra vous prescrire la prise soit de médicaments anti-inflammatoires pour réduire l'inflammation et soulager la douleur, soit d'antibiotiques et d'antifongiques qui éliminent les infections, soit encore des immunosuppresseurs qui vont traiter les symptômes de la maladie de Crohn et d'autres maladies auto-immunes. Tout va dépendre de la cause du développement de la rectite.

En outre, le docteur peut vous conseiller de changer votre régime en évitant les aliments gras, épicés ou acides pendant les épisodes des diarrhées, en réduisant la consommation des produits laitiers, de boire plus d’eau en évitant de consommer du soda, du café et du thé. Tout cela réduira la douleur, facilitera le passage des selles et aidera à prévenir la déshydratation due aux selles lâches et fréquentes.

Nous espérons que ces informations vous seront utiles. Nous vous encourageons aussi à partager vos expériences si vous avez déjà souffert de cette affection douloureuse.  

Sources: healthline, mayoclinic, webmd

À LIRE AUSSI: Fissure anale : définition, symptômes, causes et traitement


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.