Sclérodermie systémique : symptômes, complications, causes et traitement de cette maladie auto-immune

De nos jours, de plus en plus de personnes dans le monde souffrent de divers troubles auto-immuns dont les causes sont presque toujours inconnues et pour lesquelles le traitement est peu efficace. Et l’une de ces maladies est la sclérodermie systémique (SS). Cette affection qui touche généralement les femmes entre 30 et 50 ans se caractérise par un épaississement de la peau, par une cicatrisation spontanée, par une maladie des vaisseaux sanguins et divers degrés d'inflammation qui sont associés à un système immunitaire hyperactif. Le changement dans l'apparence et la texture de la peau (la fibrose cutanée) est généralement dû à l'augmentation de la production et l’accumulation du collagène qui est un composant du tissu conjonctif.

Pourtant, la SS peut également affecter le coeur, le système digestif, les poumons, les vaisseaux sanguins, les reines et les muscles. Si c’est le cas, cela signifie que la maladie progresse.

Symptômes

Dans le premier stade de la maladie, la SS ne touche que la peau et se manifeste par un épaississement de la peau et l'apparition de zones brillantes autour du nez, de la bouche, sur les doigts et d'autres zones osseuses.

Cependant, lorsque la sclérodermie systémique progresse, de nouveaux symptômes surviennent. Dans ce cas-là, une personne atteinte de la SS peut souffrir de :

  • diarrhée ;
  • constipation ;
  • reflux oesophagien ;
  • ballonnements après les repas ;
  • chute de cheveux ;
  • douleurs articulaires ;
  • essoufflement ;
  • toux sèche ;
  • difficultés à avaler ;
  • morceaux calcinés blancs sous la peau ;
  • apparition des petits vaisseaux sanguins dilatés sous la surface de la peau.

En outre, il existe également une forme limitée de cette affection qui s’appelle le syndrome de Crest. Celui-ci se manifeste par une calcinose (une formation de minuscules dépôts de calcium sur les coudes, les doigts et les genoux), le phénomène de Raynaud (des spasmes des vaisseaux sanguins des doigts, des orteils, du nez, de la langue et/ou des oreilles et le changement de la couleur des extrémités - d’abord blanche, puis bleue, ensuite rouge - après une exposition à des froids extrêmes), la dysmotilité œsophagienne (un mauvais fonctionnement musculaire du tube allant de la bouche à l'estomac), la sclérodactylie (un épaississement localisé et une rétraction de la peau au niveau des doigts et des orteils) et la télangiectasie (une dilatation de petits vaisseaux sanguins tout près de la surface de la peau).

Complications possibles de la SS :

Si une personne souffrant de cette maladie auto-immune ne s’adresse pas à temps à son médecin pour la traiter, il est possible qu’elle doive faire face aux complications suivantes de la sclérodermie systémique : 

  • l’arrêt cardiaque ;
  • le cancer ;
  • l’insuffisance rénale ;
  • l’hypertension.

Causes de cette affection du système immunitaire :

Pour le moment, les médecins ne savent pas pourquoi la SS se produit et ce qui peut provoquer la surproduction et l’accumulation du collagène dans les tissus du corps.

Traitement de la SS :

Malheureusement, comme la plupart des maladies auto-immunes, la sclérodermie systémique n’a pas un seul traitement qui pourrait y mettre fin. Le seul moyen de lutter contre ce trouble est d'atténuer les symptômes et de ralentir la progression de la maladie. Pour ce faire, les médecins peuvent prescrire la prise de corticostéroïdes, d'immunosuppresseurs, d'anti-inflammatoires non stéroïdiens. En outre, en fonction des symptômes que le patient présente, le docteur peut prescrire des médicaments pour la pression artérielle, qui aident à faciliter la respiration, une physiothérapie, une luminothérapie et une application de pommade à base de nitroglycérine.

Nous espérons que vous ne ferez jamais face à cette affection auto-immune. Pourtant, nous vous recommandons de garder ces informations en mémoire juste au cas où.

Sources : healthline, medicinenet, emedicine, scleroderma

À LIRE AUSSI: Souffrez-vous de la maladie de Graves ? Voici ce que vous devez savoir sur ce trouble du système immunitaire


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.

Des trucs plus intéressants