Incontinence anale : définition, types, causes et conseils à suivre pour soulager le pro

Incontinence anale : définition, types, causes et conseils à suivre pour soulager le problème

Santé et bien-être

May 31, 2018 14:10 By Fabiosa

Tout comme l’incontinence urinaire, l'incontinence anale est un problème assez répandu qui exige un traitement approprié. Pourtant, de nombreuses personnes qui en souffrent ont honte d’en parler et de consulter un médecin, ce qui, par conséquent, peut mener à l’aggravation de ce trouble de santé. Pour ne jamais avoir à subir les complications possibles d’une telle négligence, nous vous conseillons fortement d'être plus attentif par rapport à votre santé et ne pas avoir peur de discuter de sujets gênants. Et pour vous aider à comprendre si vous souffrez vraiment d’incontinence anale, nous vous proposons de vous familiariser avec ce problème grâce aux informations suivantes.

D’abord, vous devez savoir que la continence anale est une activité de contrôle assez complexe que nous apprenons à faire à l'âge de 2 et 3 ans. L’accomplissement de cette activité implique non seulement les nerfs sensitifs du rectum et de l’anus, mais aussi les muscles du rectum, le côlon, l’intestin grêle, la moelle épinière et même le cerveau. Donc, lorsqu'une ou plusieurs composantes du mécanisme de continence se dérèglent, on peut parler d’incontinence anale.

On distingue 4 types d'incontinence anale : vraie, trop-plein, partielle et celle causée par le stress. L’incontinence vraie se caractérise par l’échappement de selles normales sans qu'on puisse les retenir. Ce type d’incontinence peut être aussi accompagné d'incontinence urinaire. On parle de l’incontinence trop-plein quand une personne ne peut pas retenir des selles liquides. Le troisième type de ce trouble se manifeste par le passage involontaire de gaz, de mucus ou de selles (rarement). Enfin, on parle d’incontinence anale causée par le stress lorsqu’un patient ressent le besoin constant d'aller à la selle et lorsque celles-ci sont liquides.

Quant aux causes qui peuvent être à l’origine de cette affection, il y en a vraiment beaucoup et elles sont différentes selon le type d’incontinence anale. Pourtant, on peut nommer les causes communes qui sont capables de provoquer l’apparition et le développement de n’importe quel type d'incontinence anale. Il s’agit de :

  • différentes affections des intestins, comme le syndrome de l'intestin irritable ou la maladie de Crohn ;
  • maladies neurologiques, telles que le diabète de longue date, la sclérose en plaques ou le spina bifida ;
  • utilisation abusive de laxatifs.

Si vous soupçonnez d'être atteints d’un de ces types d’incontinence anale, il est fortement conseillé de consulter votre médecin pour qu’il puisse procéder aux examens nécessaires et vous prescrire un traitement approprié. Bien que cette affection ne soit pas mortelle, elle peut compliquer significativement votre vie.

Et en attendant votre rendez-vous chez votre médecin, vous pouvez aussi profiter de nos conseils qui vous aideront à soulager le problème. Ainsi, il faut que vous :  

  1. vous alimentiez convenablement. Mangez plus d’aliments riches en fibres si vous souffrez de l’incontinence trop-plein et réduisez la consommation de ceux-ci si vos selles sont trop liquides.
  2. buviez 6 verres d’eau par jours, mais évitez les boissons qui contiennent de la caféine et les boissons gazeuses, car cela peut provoquer des démangeaisons dans la région anale.
  3. renforciez votre plancher pelvien grâce à des exercices spéciaux ou à des massages du périnée.
  4. ne preniez pas de laxatifs.
  5. ne restiez pas trop longtemps aux toilettes, car cela entraîne l’affaiblissement des muscles du plancher pelvien.

Nous espérons que ces informations vous seront utiles. Nous vous encourageons aussi à partager vos histoires liées à cette affection afin d’aider en encourager d’autres personnes qui auraient peur d’en parler.

Source : e-sante

À LIRE AUSSI: Démangeaisons ? "Les fesses qui grattent" ? Voici quelles causes peuvent être à l’origine du prurit anal


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.