Accusé de racisme, ce torréfacteur stéphanois décide de ne plus produire son café "Au Négrillon"

Nouvelles

August 23, 2018 15:23 By Fabiosa

Désormais, vous ne verrez plus le café “Au Négrillon” dans les magasins, supermarchés et grandes surfaces. Après les grands distributeurs de cet article qui avaient récemment décidé de retirer le produit polémique de leurs rayons, c’est au tour de son producteur, le torréfacteur stéphanois Cafés Chapuis, d’annoncer qu’il ne produira plus ce produit. La marque l’a officiellement annoncé le 21 août dernier sur son site internet.

Il faut dire que cet article au nom et à l’image qui rappellent l'époque coloniale n’a pas pu résister à la pression légitime des consommateurs et des associations qui trouvaient son logo et son appellation racistes. Un café qui, à lui seul, rappelait finalement des heures sombres de l'Histoire, blessant et heurtant la sensibilité de plus d’un. C’est le président du Conseil représentatif des associations noires (CRAN), Ghyslain Vedeux, qui était lui-même monté au créneau en dénonçant le racisme de la marque.

sebastianosecondi / Shutterstock.com

Il a ainsi mis la pression sur les distributeurs de la marque qui, un à un, avait décidé de retirer le produit de leurs rayons. Et aujourd’hui, ce conseil obtient totalement gain de cause avec l’annonce de l'arrêt de production de cet article par son fabricant. “Ghyslain Vedeux est intervenu auprès des distributeurs du café 'Au Négrillon', et a obtenu que Auchan et Casino retirent ce produit de la vente. Aujourd’hui le président du CRAN a également obtenu du fabricant l'arrêt de la production de cet article”, pouvait-on lire sur le site internet du CRAN.

Tendo / Shutterstock.com

De leur côté, les Cafés Dupuis ont présenté toutes leurs excuses : “Nous regrettons d’avoir pu blesser en commercialisant ce produit, c’est pourquoi nous en avons arrêté la production. Nous nous engageons par ailleurs à travailler sur les discriminations en collaboration avec le CRAN”, a annoncé la marque.

Source : le-cran, 20minutes, huffington