Encore un nouveau prélèvement dans le portefeuille des ménages : le prix à la pompe va augmenter !

Ce n’est un secret pour personne, car cela était pressenti depuis quelque temps et la rumeur faisait déjà grand bruit. Cela se confirme aujourd’hui : le prix du gazole va augmenter dès janvier 2019. Une nouvelle qui va faire mal aux automobilistes, aux ménages, et aux industriels, car cette mesure touchera directement leur portefeuille. Mais il n’y a pas que le gazole qui augmentera, l’essence aussi.

undefinedAdam Jan Figel / Shutterstock.com

À LIRE AUSSI: Logement, gaz, santé : votre quotidien bousculé par les nouvelles mesures entrées en vigueur le 1er août

Cette augmentation fait logiquement suite à une autre augmentation de la taxe sur les carburants. Cette taxe sera de 6,5 centimes pour le diesel, et de 2,9 centimes pour l’essence, comme le prévoit le nouveau projet de loi de finances 2019. Elisabeth Borne, ministre des Transports, l’avait d’ailleurs préalablement annoncé. Cette flambée des prix coûtera environ 1,9 milliards aux ménages de l’Hexagone.

undefinedMIKE FOUQUE / Shutterstock.com

“La taxe va augmenter de 7 centimes et c’est la trajectoire qui a été annoncée sur le quinquennat. L’essence doit augmenter de 4 centimes”, avait déclaré Elisabeth Borne, et ce, d’ici 2020. Le gouvernement prévoit un rattrapage progressif du prix du gazole, sur celui de l’essence. Si les ménages français dépensent en moyenne 1 700 euros annuel de carburant selon l’Insee, ce prix devrait grimper jusqu'à 1 940 euros d’ici 2022, soit 240 euros de plus.

undefinedCSLD / Shutterstock.com

Par ailleurs, il y a une autre mesure qui sera appliquée : la suppression du taux réduit sur le gazole non routier. Une mesure qui touchera essentiellement les industriels, notamment du BTP, qui bénéficient d’un taux réduit pour faire fonctionner leurs gros engins. Mais cette autre mesure ne concerne pas les agriculteurs, les poids lourds, les taxis et l’industrie ferroviaire.

undefinedAKlion / Shutterstock.com

Cependant, de nombreuses associations dénoncent cette augmentation, telles que 40 millions d’automobilistes. Cette association a lancé une opération appelée “Coût de pompe”. Elle invite les automobilistes à envoyer leurs tickets de paiement à Emmanuel Macron, afin que celui-ci prenne conscience de l’impact de cette augmentation sur le pouvoir d’achat des ménages. Mais ces mesures de protestation réussiront-elles à faire reculer l'exécutif ?

Source : Le Parisien

À LIRE AUSSI: Tout ce qui change à partir du 1er septembre 2018