Une soignante licenciée après avoir témoigné dans un reportage d’Envoyé Spécial. La vérité dérange qui ?

Nouvelles

October 5, 2018 15:48 By Fabiosa

Hella Kherief, une aide-soignante de la ville de Marseille, a été licenciée de l'hôpital privé pour lequel elle travaillait. Motif : avoir témoigné et dénoncé, dans un reportage d’“Envoyé spécial”, les conditions catastrophiques de traitement des personnes âgées dans les Établissements d'hébergement pour personnes agées dépendantes (Ehpad).

undefinedEnvoyé Spécial / YouTube

À LIRE AUSSI: Le jeune chômeur sermonné par Macron a trouvé du travail !

Cette édition avait été diffusée le 20 septembre dernier sur les antennes de France 2. Au lendemain de la diffusion de ce reportage, la jeune maman de 29 ans, qui venait de signer son CDI seulement 7 jours avant la diffusion du reportage, a été remerciée par l'hôpital au sein duquel elle avait fait des vacations durant 2 ans avant de décrocher ce CDI.

undefinedEnvoyé Spécial / YouTube

La jeune femme avait été la seule à vouloir témoigner. Non pas pour dénigrer les Ehpad lucratifs, mais pour dénoncer leur manière insupportable de traiter leurs pensionnaires, des personnes âgées, alors que les familles de ces personnes du troisième âge versent des milliers d’euros afin que parents ou grand-parents puissent être bien traités.

undefinedEnvoyé Spécial / YouTube

Le personnel est souvent insuffisant et parfois insouciant ou absent. Elle témoignait juste pour aider les uns et les autres à prendre conscience. Ci-dessous la vidéo de ce reportage d’“Envoyé spécial” :

Dans le reportage, la dame racontait comment elle avait été licenciée d’un Ehpad appartenant au groupe Korian pour insubordination, juste pour avoir demandé des couches supplémentaires pour ses patients. Elle avait déjà témoigné dans plusieurs émissions alors qu'elle travaillait dans une maison de retraite du groupe Korian, ce qui l'a conduite à être renvoyée.

undefinedEnvoyé Spécial / YouTube

Elle a poursuivi la société au conseil de prud'hommes. La procédure est toujours en cours. Mais chose bizarre, l'hôpital duquel elle vient d'être licencié n’appartient “ni au groupe Korian, ni au groupe Orpea”. “Le lendemain du reportage, Hella m’a téléphoné. Triste, révoltée”, a écrit Julie Pichot, la journaliste réalisatrice du reportage, dans un message posté sur sa page Facebook le 3 septembre dernier.

Le grand groupe Korian serait-il en train de tirer les ficelles dans l’ombre ?

Source : Huffington Post

À LIRE AUSSI: Un couple girondin licencié pour avoir profité pendant 2 ans de carburant gratuit aux frais de la SNCF