Avis de recherche : aidons cette femme de 43 ans à retrouver l'homme qui lui a sauvé la vie à 3 ans !

Il se produit parfois dans nos vies des événements qui nous marquent à jamais. Ils laissent une empreinte indélébile dans nos mémoires de sorte que nous nous souvenons de chaque détail bien des années plus tard. Cela a été le cas de Stéphanie Moennan, une jeune maman de 43 ans qui se souvient comme si c’était hier, d’un fait marquant survenu il a 40 ans.

À LIRE AUSSI: Ce petit Batman de 5 ans a été le seul à avoir pu sauver un bébé coincé dans une voiture

Elle est actuellement à la recherche active de l’homme qui lui l'avait sauvée des flammes en 1978. Alors que sa maman l’avait laissé non attachée dans sa voiture (Renault 5) pour aller rapidement faire une petite course, Stephanie avait trouvé un briquet dans le vide-poche, et s'était mise à jouer avec celui-ci. Ce qui devait arriver, arriva : son manteau s'est brutalement enflammé et elle s'est retrouvée dans une énorme boule de feu qui la consummait. Tout s’est ensuite enchaîné très vite.

"Un jeune de 18 ou 19 ans m’a sortie de la voiture et a éteint les flammes avec son blouson.

J’ai beaucoup pensé à lui. Le retrouver me permettrait de terminer ma thérapie, ma reconstruction. Et surtout dire merci a celui qui m’a sauvé la vie. C’est très important",

a écrit Moennan sur sa page facebook. Cet appel a témoin a été relayé par le journal La Savoie.

undefinedLukas Gojda / Shutterstock.com

Un accident qui a laissé de nombreuses séquelles, tant physiques que psychologiques sur la femme aujourd’hui âgée de 40 ans, mariée, et mère de 4 enfants.

Avec son mari, elle habite actuellement en Loire-Atlantique. Elle se rappelle que quand elle était à l'école, ses camarades l'appelaient “Tête bruleée”. “Ce sont des cicatrices à vie”, a-t-elle confié. Elle reste aujourd’hui fragile, mais son mari, ses amis et ses proches la soutiennent.

Retrouver son sauveur reste pour elle l'étape ultime pour son bien-être. Elle appelle donc à l’aider à retrouver ce dernier en allant sur sa page Facebook, et en partageant le poste le maximum possible.

Source : France Bleu, Closermag

À LIRE AUSSI: Ce sans-abri a risqué sa vie pour sauver celle d'un enfant en bas-âge lors d'un dangereux incendie

Des trucs plus intéressants