Le pape François crée une énorme polémique en comparant l'avortement à l'embauche d'un “tueur à gages” !

Nouvelles

October 11, 2018 10:45 By Fabiosa

Dans l'une de ses critiques les plus sévères concernant l'avortement, le pape François a comparé la procédure au fait d’ “embaucher un tueur à gages pour résoudre un problème”.

À LIRE AUSSI: Le pape François a fait à ces amoureux le plus beau cadeau de mariage : il est arrivé par surprise et les a mariés

Le souverain pontife a déclaré à son auditoire hebdomadaire, lors d’une homélie le 10 octobre, Place Saint-Pierre :

Une approche contradictoire de la vie permet de supprimer la vie humaine dans le ventre de la mère afin de préserver d'autres valeurs.
Comment un acte qui réprime une vie innocente et sans défense alors qu’il est épanoui est-il thérapeutique, civil ou tout simplement humain ?

 tout en expliquant au public que

ce n’est pas juste de se débarrasser d’un être humain, même petit, pour résoudre un problème”.

Une séquence de ces déclarations en vidéo :

Le pape argentin a ensuite dénoncé et critiqué “la dépréciation de la vie humaine”, en évoquant et en dénonçant les guerres, l'exploitation et ce qu'il a appelé une culture du gaspillage ainsi que de l'avortement. Des déclarations qui ont choqué de nombreuses personnes, des femmes en particulier.

Des critiques sévères du souverain pontife qui ont entraîné une pluie de réactions. Sarah Cartin, du groupe de campagne “Christians for Choice”, a qualifié les propos du pape d’ "absurdes", avant de poursuivre :

Le pape François montre une nouvelle fois son mépris total pour les femmes en faisant des déclarations absurdes et incendiaires sur l'avortement. En tant que catholique, je remets en question ses priorités.

Le pape François crée une énorme polémique en comparant l'avortement à l'embauche d'un “tueur à gages” !Olena Yakobchuk / Shutterstock.com

La présidente du groupe de campagne sur le droit à l'avortement, Kerry Abel, n'était pas en reste. Elle a déclaré que les propos du pape étaient "décevants et déconnectés". Des propos du pape qui sont donc loin de faire l'unanimité, et continueront d’essuyer de virulentes critiques. Des déclaration qui risquent une fois de plus d'écorner son image de pape progressiste et réformateur.

Même si ce n'est pas la première fois que le pape affiche son opposition à l'IVG, ne serait-il pas allé un peu trop loin cette fois ? Par ailleurs, partagez-vous l’avis du pape ? Ou êtes-vous de celles ou ceux qui pensent que le souverain pontif a poussé le bouchon un peu loin ?

Source : Le Monde

À LIRE AUSSI: Le pape François continue son homélie tout en tenant la main d'une fillette trisomique