Voici 4 raisons de ne pas manger de produits à faible teneur en matières grasses

Les matières grasses sont des composantes importantes de la nourriture, avec les protéines et les glucides. Elles jouent un très grand rôle dans le maintien de l'équilibre énergétique du corps en régulant le poids corporel et en absorbant les vitamines, les micro-éléments et les autres nutriments. De plus, les lipides participent à la régulation de la température corporelle, stimulent les défenses immunitaires du corps, servent de matériau structurel aux cellules et participent aussi à la synthèse des hormones. Cependant, de nos jours, nous sommes en permanence confrontés à des informations qui déclarent que les matières grasses font prendre du poids et sont la source principale de tous les problèmes liés à la santé humaine. Voyons quels sont les risques médicaux que l'on court si l'on suit un régime à faible teneur en matières grasses.

 

1. La réduction des fonctions cognitives

Lightspring / Shutterstock.com

Le cerveau est l'organe de notre corps qui consomme le plus d'énergie. Pour fonctionner normalement, il a besoin d'une ration régulière d'acides gras. Selon la recherche scientifique, les gens dont le régime alimentaire contient assez de cholestérol obtiennent de meilleurs résultats aux tests cognitifs que ceux qui évitent constamment d'en consommer. Par conséquent, un régime à faible teneur en matières grasses sera plus susceptible de détériorer la capacité de travail d'une personne et de réduire sa concentration et son attention. De plus, il aura des conséquences négatives sur la pensée abstraite d'une personne et le rendra d'humeur instable.

 

2. Le dérèglement de l'équilibre hormonal

 

Le cholestérol est une substance à partir de laquelle nos hormones stéroïdiennes (c'est-à-dire les hormones sexuelles femelles et mâles et les hormones des glandes surrénales) sont synthétisées. De plus, certains lipides jouent un rôle d'antioxydants et sont les précurseurs de neurotransmetteurs importants. Certaines études montrent qu'un régime à faible teneur en matières grasses peut provoquer un dérèglement de la production d'hormones sexuelles ainsi que des troubles du cycle menstruel sinon même de l'aptitude à tomber enceinte. Selon certaines études, la consommation de produits laitiers gras réduit le risque de stérilité.

 

3. Excès de poids et obésité

 

Ilya Andriyanov / Shutterstock.com

Si on devient obèse, ce peut être parce qu'on a réduit la quantité de matières grasses que l'on consommait dans son régime alimentaire. Cela semble paradoxal, n'est-ce pas ? Une étude clinique a montré que les gens obèses qui consommaient assez de matières grasses perdaient du poids beaucoup plus vite que les gens en surpoids qui suivaient un régime à faible teneur en matières grasses. Qui plus est, suivre un régime contenant une quantité adéquate de matières grasses contribue à normaliser les niveaux de ghréline et de leptine (qui sont respectivement les hormones de la faim et de la satiété) dans le corps.

 

4. Les maladies cardiovasculaires

 

Africa Studio / Shutterstock.com

Des études cliniques confirment l'effet positif des acides gras insaturés sur le système cardiovasculaire. La consommation de ces acides gras est associée à la normalisation du profil lipidique, à la baisse de la tension artérielle et au niveau de cholestérol dans le sang ainsi qu'à une augmentation de la sensibilité des tissus à l'insuline. De plus, les scientifiques ont découvert que le régime méditerranéen, dont l'apport journalier de calories vient pour 30-35 % des matières grasses, réduit le risque de maladie cardiovasculaire, de diabète et d'obésité.

En conclusion, on ne se nourrit pas de manière saine en cessant de consommer des matières grasses. Un régime alimentaire contenant une quantité équilibrée de nutriments (protéines, matières grasses et glucides) vous assurera de vivre longtemps et en bonne santé !

Source : Goodhouse, Draxe

À LIRE AUSSI: Régime végétarien : 5 conseils pour en tirer le meilleur


Cet article n'est donné qu'à titre informatif. N'ayez pas recours à l'automédication et, quel que soit le cas, consultez un prestataire de santé certifié avant d'utiliser les informations présentées dans cet article. Le comité de rédaction ne garantit aucun résultat et ne se tient pas responsable des maux ou autres conséquences résultant de l'utilisation des informations fournies dans cet article.

Des trucs plus intéressants